Processus d’élaboration et d’exécution des budgets 2018 : Le GSB outille les citoyens

1
Renforcer davantage les capacités des acteurs (élus, responsables et agents des services techniques de l’Etat et des collectivités, acteurs de la société civile, citoyens) pour la bonne compréhension et l’analyse des budgets des collectivités territoriales. Tels étaient les objectifs de cette séance tribune d’information et d’explication des budgets 2018 des conseils régionaux et du district de Bamako initiée par le Groupe de Suivi Budgétaire (GSB). C’était le 26 avril 2018 dans la salle de conférences de la mairie du District sous la présidence du Maire central Adama Sangaré. Selon le représentant du président du GSB, M. Lassana Ouattara, le budget est un outil essentiel pour assurer le développement économique et la paix sociale, car il traduit d’une manière générale, la politique économique et sociale de l’Etat et des collectivités territoriales. Ainsi, il doit être utilisé de façon à assurer le bien-être économique et social des citoyens. « Cet impératif a conduit à l’émergence, à travers l’Afrique, d’initiatives des gouvernements et de la société civile à chercher la transparence et la responsabilité dans la gestion budgétaire, la participation des citoyens au processus du budget, la prise en compte du genre et les droits humains en lien avec le budget, etc. ». Et d’ajouter qu’au Mali, la société civile, à travers le GSB, s’est attelée à cet exercice depuis mars 2007. M. Ouattara n’a pas manqué de remercier le partenaire USAID pour sa franche collaboration. Mme Touré Kadidia Dienta, Directrice résidente Mali SNGP dira qu’à travers le partenaire GSB, sa structure appuie la tenue des débats publics sur les budgets des conseils de région et du conseil du district de Bamako. Selon elle, ces débats s’inscrivent dans le cadre d’une volonté commune de renforcer l’accès des citoyens maliens à des informations fiables sur la gestion des finances publiques. « C’est l’occasion pour moi de réaffirmer l’engagement du peuple et du gouvernement américain à poursuivre, voire renforcer cet accompagnement conformément à la vision et à l’objectif de l’USAID au Mali qui est d’aider les Maliens à se forger un avenir démocratique, résilient et prospère. Nos interventions s’inscrivent non seulement en droite ligne des politiques du Mali en matière de décentralisation et de régionalisation, mais aussi de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale », a-t-elle déclaré. Le maire du district de Bamako, Adama Sangaré, dira que l’implication de l’USAID à travers le Programme de la gouvernance locale pour appuyer les efforts déployés par le GSB dans la diffusion des informations sur la gestion des finances publiques est réellement salutaire. « La situation du Mali exige l’implication et la participation des populations dans la gestion des affaires publiques », a soutenu le maire central de Bamako avant de saluer le GSB et son partenaire pour l’initiative. Rappelons que ce projet est initié par l’USAID en partenariat avec le gouvernement du Mali et mis en œuvre par Tetratech ARD, SNGP (Sub-National Governance Program). Il a pour finalité le renforcement des services de base de qualité pour les populations qui, à leur tour, feront plus confiance aux gouvernements centraux, régionaux et locaux. Bourama Camara mali24 Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here