Sécurité : Une douzaine de gendarmes outillés

22
Du 23 au 27 avril dans les locaux de la direction générale de la gendarmerie, une douzaine de gendarmes ont participé à la formation sur la police de proximité et les renseignements. Les différents piliers de la sécurité, les différentes sources de renseignement et l’analyse des informations étaient entre autres les sujets abordés. Cette formation s’inscrit dans le cadre des réformes en cours initiées par l’actuelle équipe dirigeante de la gendarmerie. En plus du concept de police de proximité, la formation avait également pour objectif de fournir les bases pour le renforcement du lien de collaboration avec la population en termes de sécurité, de proximité et les renseignements de base. Aussi, deux représentants de la société civile du Mali ont participé à la formation. Les échanges avec les Forces de sécurité intérieure (FSI) ont porté sur le cadre de collaboration, le rapprochement et le partenariat entre les Forces et la société civile. Selon le formateur de la mission EUCAP Sahel Mali, il est important qu’il y ait un lien entre les FSI et la population afin que celle-ci soit plus proche de ses Forces. Pour un des stagiaires, l’adjudant-chef Souleymane Niaré, la formation leur a permis d’avoir une nouvelle vision du cadre de collaboration entre Force et civile. «Cette formation nous a permis d’avoir une autre vision des relations entre porteurs d’uniforme et société civile. Il ne faut pas oublier que l’aspect humain joue un grand rôle dans la cohésion sociale et pour avoir un bon résultat au cours de nos différentes missions. Grâce à cette formation, nous avons eu une ouverture d’esprit et les échanges avec la société civile ont permis de découvrir que cette société civile voyait en nous des personnes toujours en armes et qui ont uniquement pour mission de faire la répression. Les échanges ont pu ainsi donner une autre image de nos missions de gendarmes. Nous pouvons être des mentors pour la population car nous savons qu’elle attend autre chose de nous. Nous encourageons de ce fait la mission EUCAP Sahel Mali à pérenniser ce genre de formation pour que beaucoup d’agents y participent.» À la suite de la formation, un test d’évaluation final est effectué afin de voir si les objectifs fixés au début de la formation ont été atteints. Cela fait suite à un test préalable fait en début de semaine qui récolte les attentes des stagiaires. Wassolo avec EUCAP Sahel Mali Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here