Election présidentielle au Mali: l’Adema reste divisée sur sa stratégie

1
L’élection présidentielle de juillet prochain se prépare au Mali. L’Alliance pour la démocratie au Mali (Adema), principale alliée du parti au pouvoir au sein de la majorité présidentielle, tangue toujours sur la question de la désignation de son candidat. Une réunion extraordinaire du parti s’est tenue ce lundi à Bamako, mais elle n’a pas pu trancher la question. Après la réunion extraordinaire de l’Adema, il y a un sentiment : c’est une camisole de force que certains veulent mettre à Dioncounda Traoré. C’est-à-dire l’obliger à porter les couleurs de l’Adema, lors de la présidentielle de juillet prochain. On lui donne même dix jours pour se prononcer. L’intéressé ne bronche pas, ce qui ajoute à la confusion. Mais au sein de l’Alliance pour la démocratie au Mali, les partisans d’un soutien dès le premier tour à une très possible candidature du président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta, ne baissent pas les bras. Vent debout, ils continuent de dire que Dioncounda Traoré, l’ancien président par intérim, ne sera pas candidat et qu’il faut tout de suite le plan B. Les partisans d’une candidature interne, et ceux qui souhaitent une candidature extérieure au parti, affûtent leurs armes. C’est dans ce contexte qu’à la base, les militants du peuple Adema commencent par être fortement perturbés. « On crée un parti politique pour participer à une élection présidentielle », ont, par exemple, affirmé certains militants, dans une lettre ouverte publiée ce mardi. Par RFI Publié le 01-05-2018 Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here