Réseau des Patriotes du Mali (REPAM): « Il faut barrer la route à un président qui met l’intérêt de sa famille au dessus des intérêts du Mali…»

0
Le Réseau des Patriotes du Mali (REPAM) qui n’a qu’un seul leitmotiv à savoir faire une coalition autour d’un candidat afin de sortir le Mali des griffes d’Ibrahim Boubacar Keita, a été porté sur les fonds baptismaux le Lundi 30 Avril 2018 sur le terrain de Titibougou sous la houlette du parrain de la cérémonie Kalfa Sanogo, le maire de Sikasso en présence de Soumaila Cisse, le chef de file de l’opposition et président de l’URD et Tiébilé Dramé, le président du Parena. Le président du Réseau des Patriotes du Mali (REPAM) Mohamed Sangaré a dans ses propos fustigé la gouvernance du président Ibrahim Boubacar Keita qui, selon lui, durant son mandat n’a posé aucun acte concret rentrant dans le cadre de l’atténuation de la souffrance du peuple malien. Il a dressé le « bouleversant » bilan d’IBK à la tête du pays : lourd tribut payé par les forces armées maliennes, les populations qui sont laissées à la merci des bandits et autres djihadistes dans le nord et le centre du pays ; la fermeture des écoles compromettent l’avenir des enfants maliens etc. Il est aussi revenu sur les promesses non tenues du président IBK notamment en faveur des étudiants maliens à qui il avait promis des ordinateurs. « Des ordinateurs que les étudiants attendent depuis des années mais qui n’arrivent pas. Le président du Repam a signalé que tout doit être mise en œuvre afin de barrer la route à un tel président qui met l’intérêt de sa famille au dessus des intérêts du Mali et des populations maliennes qui l’ont élu. Mohamed Sangaré pense qu’une réélection du président IBK équivaudra à replonger le Mali dans la misère et la galère et que tout doit être mise en œuvre pour l’empêcher d’où la création de ce réseau des patriotes du Mali afin de convier les maliens à laisser les paquets de thé, les t-shirts et autres gadgets des politiciens et de porter leur choix sur un candidat capable de tirer le pays du gouffre. « Notre parrain qui est Kalfa Sang en est capable ainsi que d’autres candidats. » Le parrain de la cérémonie Kalfa Sanogo et Soumaila Cissé, lors de leur discours, ont fustigé la gouvernance d’IBK et appelé les Maliens à choisir un président qui a de la vision pour le Mali. Moussa Samba Diallo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here