16ème Journée mondiale de la santé et de la sécurité au travail: un accent particulier sur le tandem sécurité et santé

1
L’Institut national de prévoyance sociale (INPS) a célébré, lundi dernier à l’hôtel El Farouk, la 16ème Journée mondiale de la santé et de la sécurité au travail (JMSST), couplée avec la 22è Journée africaine de prévention des risques professionnels (JAP). La cérémonie d’ouverture était présidée par le représentant du ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Amadou Diallo. C’était en présence du directeur national de la Protection sociale et de l’Economie Solidaire, parrain de l’événement, Mohamed B. Traoré et de nombre d’invités. Cette année, les thèmes de la JMSST et de la JAP sont respectivement : «Génération sécurité et santé» et «Promotion des structures de la santé et de sécurité au travail au sein de l’entreprise : Exigences légales et gouvernance des risques professionnels». Ces thèmes rappellent la nécessité de mettre le travailleur au centre de toutes les attentions et de circonscrire les risques chez lui. Dans son allocution, le représentant du ministre en charge de la Solidarité a rappelé que la commémoration de ces journées vise la promotion de la culture, de la sécurité et de la santé au travail afin de réduire significativement le nombre de décès et de blessures d’origine professionnelle. Il a aussi transmis les encouragements des autorités et félicité les organisateurs de l’événement pour la réussite de leur organisation. Par ailleurs, Amadou Diallo a relevé qu’au Mali, 1469 accidents du travail ont été déclarés dont 19 cas mortels, entre 2014 et 2017. Sur la même période, il ressort que 48% des cas d’accidents de travail déclarés sont des accidents de trajet. Aussi 37,5% des accidents de travail déclarés sont enregistrés au niveau des mines et des industries. Le coût direct de réparation par le service de réparation des accidents du travail et des maladies professionnelles de l’INPS a dépassé le milliard en 2016 et en 2017. Ces chiffres interpellent tous : travailleurs, employeurs et pouvoirs publics. M. Diallo a également évoqué la nécessité d’intensifier les actions pour la prévention des accidents tant sur le lieu du travail que sur le trajet. A l’entame de ses propos, le parrain a remercié les autorités pour l’intérêt qu’elles accordent aux questions de promotion de meilleures conditions des travailleurs de tous les secteurs d’activités et les organisateurs pour le choix porté sur sa personne comme parrain. Mohamed B. Traoré a également rappelé que depuis le lancement officiel à Bamako, en avril 1997, la JAP est célébrée par tous les membres de l’Interafricaine de la prévention des risques professionnels et de la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale en partenariat avec l’Organisation internationale du travail (OIT) et l’Association internationale de la sécurité sociale. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here