L’honorable Abdine Koumaré lors de la visite d’IBK à Ségou, « IBK est un homme de principe, un homme de parole, et un homme d’Etat »

5
Aujourd’hui je n’ai pas d’impressions à dire concernant les infrastructures réalisées dans la ville de Ségou, c’est à moi de demander les impressions des autres sur cela en tant qu’un des élus de Ségou, membre du parti de la majorité présidentielle, deuxième secrétaire aux questions électorales du Bureau politique national du RPM (Rassemblement pour le Mali), et très proche collaborateur du Président de la République. Tels sont les propos que l’honorable Abdine Koumaré, député de Ségou et Président de la Commission des finances à l’Assemblée nationale, nous a entretenu dans sa salle à Ségou lors de la visite du Président IBK à Ségou du 24 au 26 avril passé. Les réalisations faites par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita dans la région de Ségou notamment dans la ville de Ségou se sont bien entendu des programmes datés depuis des années, mais il faut la volonté politique pour les exécuter et c’est ce que IBK a fait. Pour le député Koumaré les infrastructures réalisées surtout l’échangeur au Carrefour de Markala à Ségou et l’aménagement du bitumage de 10 km de voiries urbaines dans la ville de Ségou s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’Aménagement d’Infrastructures Routières Structurantes (PAIRS). « Nous sommes ravis que la Région de Ségou soit parmi les bénéficiaires du PAIRS. Les ségoviens sont contents aujourd’hui d’accueillir la visite du Président pour ces inaugurations », dit-il. Selon lui, ce n’est pas une surprise pour de voir des infrastructures à Ségou. Parce que l’homme qui est à l’origine de tout cela est un homme de principe, un homme de parole, et un homme d’Etat qui est Ibrahim Boubacar Keita, Président de la République, soutient-il. Lors du conseil supérieur de l’agriculture quand j’ai entendu le programme prévisionnel du ministre de l’Agriculture je me suis dis qu’en réalité ce pays a de la chance. « Je pense que les gens ont compris que le Mali a la chance. Nous avons mobilisé beaucoup de ressources de 2013 à maintenant et nous avons vu les résultats et surtout les résultats progressifs. Déjà en 2013 quand IBK venait au pouvoir le budget de l’Etat était en 600 milliards de f CFA mais aujourd’hui le budget s’estime à plus 2000 milliards de F CFA, cela dénote non seulement de la volonté du régime en place mais aussi des efforts obtenus », estime-t-il. A l’en croire, cela veut dire ainsi que l’argent public est utilisé à bon escient. Selon le député Abdine Koumaré, le Mali vient de loin et que le Président IBK a posé des actes concrets loyaux qu’il fallait oser faire. Il énumère entre autres, l’adoption de la Loi d’orientation et de programmation militaire (Lopm) en 2014 et aussi en 2016 l’adoption du projet de loi de programmation relative à la sécurité intérieure pour les années 2017 à 2021. A ses dires, la première autorise à l’Etat pour la modernisation de l’armée de prélever sur la finance publique un budget de 1230 milliards de F CFA sur les cinq ans (2015-2019) avec un ratio annuelle 246 milliards de F CFA. Elle permet d’équilibrer le Ministère de la Défense dans son programme quinquennal. En outre, elle concrétise la volonté du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, de doter le Mali d’un outil de défense capable de relever les nombreux défis sécuritaires du moment. Et la seconde loi vise à corriger les disfonctionnements et insuffisances et à permettre aux forces de sécurité de mieux assurer la protection des personnes et de leurs biens et de participer à la défense de l’intégrité territoriale. Elle permet ainsi de doter le secteur de la sécurité des moyens logistiques dont près de 500 pick-up et dotation des ressources humaines de plus de 5000 hommes. « Tout cela vient de la volonté politique que manifeste le Président IBK qui ne ménage aucun effort pour exécuter son programme », soutient le député Abdine Koumaré. M.L. KONE (Envoyé spécial à Ségou) Inauguration de l’échangeur de Ségou : Ségou une ville nouvelle et une ville coquette Lors de sa visite de trois jours dans la région de Ségou, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita a procédé, le mardi 24 avril 2018, dernière à la Direction des Douanes à l’inauguration de l’échangeur au Carrefour de Markala à Ségou et l’aménagement du bitumage de 10 km de voiries urbaines dans la ville de Ségou. La cérémonie de cette inauguration s’est déroulée, en présence de plusieurs membres du Gouvernement dont le ministre des Infrastructures et de l’Equipement, Traoré Seynabou Diop ; le représentant de la BOAD, Kouamé Bi Jacques ; les autorités coutumières et administratives ainsi que des populations qui se sont mobilisées fortement pour la circonstance. Rappelons que les travaux de construction de cet échangeur au Carrefour de Markala à Ségou et l’aménagement du bitumage de 10 km de voiries urbaines dans la ville de Ségou s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre Programme d’Aménagement d’Infrastructures Routières Structurantes (PAIRS). Le PAIRS est une initiative du Gouvernement du Mali avec pour objectif global de contribuer à l’amélioration de la mobilité urbaine dans les villes de Bamako, Ségou et Koulikoro d’une part et d’autre part, la réduction du temps de parcours sur les axes Bamako-Koulikoro, Sikasso-Koutiala et Bamako-Ségou, en vue de dynamiser les échanges économiques au niveau national et régional. Ainsi, le Programme a pour objet: l’aménagement en 2×2 voies de la route Bamako-Koulikoro (sur 45 km); la construction du pont de Kayo à Koulikoro et l’aménagement de voies d’accès sur 24 km ; la construction de l’échangeur au carrefour de Markala, de ses bretelles sur 4,266 km et l’aménagement et le bitumage de 10 km de voiries à Ségou; et la construction du pont de Kouoro Barrage sur la RN11 entre Sikasso-Koutiala et ses voies d’accès sur 1,052 km. Apres l’intervention du représentant du RECOTRADE, Amadou Dagamaïssa, le chef de village et le maire de la Commune urbaine de Ségou, Nouhoum Diarra ont joint leur voix pour remercier le Chef d’Etat d’avoir choisi la ville pour la réalisation de cet échangeur. Pour eux, les ségoviens seront reconnaissants avec IBK et ils seront avec lui. Ils ont affirmé que cette réalisation a fait de Ségou aujourd’hui une ville moderne. Suite des projections des films sur les réalisations du Président en 4ème région et aussi la présentation technique des travaux réalisés, le représentant de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), Kouamé Bi Jacques a pris la parole en saluant les autorités maliennes pour les efforts consentis dans le développement du secteur routier. Il a rassuré l’accompagnement de cette institution financière en faveur du Mali. Le Gouvernement en action pour l’atteinte du bien-être des citoyens maliens Selon le ministre des Infrastructures et de l’Equipement, Traoré Seynabou Diop, en passant en revue tous les acquis enregistrés ces cinq dernières années dans le secteur des infrastructures routières, l’on découvre avec respect le profond attachement au Mali du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. « Que de kilomètres de routes bitumées réalisées !!!! Que d’ouvrages d’art construits !!! Que de kilomètres de pistes rurales aménagées !!!! », déclare le ministre Traoré Seynabou Diop et de dire que malgré les résultats satisfaisants engrangés, le Président IBK est resté imperturbable, tout en orientant résolument le Gouvernement vers l’action pour l’atteinte du bien-être des concitoyens maliens. « Avec une volonté inébranlable, dans la plus grande humilité et sans prétention aucune, vous avez su impulser une nouvelle dynamique au secteur des infrastructures routières », indique-t-elle. Au dire du ministre Seynabou Traoré, le choix de la Région de Ségou parIBKpour l’échangeur, avait plongé toute la Région de Ségou et au-delà puisque Ségou est le cordon ombilical entre le nord et le sud de notre pays, dans une douce léthargie rêveuse. « Aujourd’hui ce rêve vient d’être transformé en réalité tangible, concrète et palpable !!! et ces populations se réveillent face à ces joyaux qui désormais font leur fierté », dit-elle. Et de remercier le Président IBK d’avoir fait de Ségou une ville nouvelle, une ville coquette. « Nous sommes ici aujourd’hui pour l’inauguration du précieux échangeur de Ségou, premier d’une série à travers le pays, et pourquoi pas d’un autre à venir, ici à Ségou, à l’entrée de Ségou, ainsi va le développement, ainsi les villes du Mali ont droit au développement. Et je crois que l’effort que nous faisons, que nous allons continuer de faire, nous le poursuivrons pour que l’ensemble du Mali ait à converser avec lui-même au dedans comme au dehors en toute quiétude et en toute sécurité », assène le Président Ibrahim Boubacar Keita. A l’en croire, l’échangeur doit être considéré comme un outil fragile dès lors que chacune des ségoviennes, chacun des ségoviens fasse son devoir d’en prendre le plus grand soin. Et d’ajouter que l’échangeur de Ségou a été fait pour sauver les vies humaines et les Ségoviens doivent prendre soin de cet échangeur. Notons que les travaux de construction de l’échangeur au carrefour de la route de Markala à Ségou et du bitumage de 10 km de voiries à Ségou exécutés par le groupement d’entreprises EGK/COGEB INTERNATIONAL ont coûté au total 23 263 790 200 F CFA hors taxe, financés par le Gouvernement du Mali grâce à l’apport du Budget National à hauteur de 84%, et à un prêt consenti par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) de 16%. Sous la supervision de la Direction Nationale des Routes, les prestations de contrôle et de surveillance ont été assurées par le groupement de bureaux d’études GIC-Mali/LCI (Le Consultant Ingénierie) pour un montant d’un milliard cent neuf millions cinq cent cinquante mille (1 109 550 000 FCFA) HT. Ainsi, le coût des travaux d’aménagement en 2×2 voies de la section de route Ségou-San sur 7 km se chiffre à 9 406 936 154 FCFA HTT ils ont été réalisés par le groupement d’entreprises ETEP/EGK, pour le financement du Gouvernement du Mali grâce à l’apport du Budget national et à un prêt consenti par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD). Le contrôle et la surveillance des travaux ont été assurés par le bureau CIRA SAS pour un montant de 658.482.750 F CFA HT. Par ailleurs, il est à savoir qu’au cours de ces trois jours le Président IBK a présidé le Conseil supérieur de l’Agriculture qui a marqué la présentation et la validation du plan de campagne agricole 2017-2018; visité l’usine de production d’engrais DPA (Doucouré partenaires agro-industrie); coupé le ruban symbolique de la route reliant les quartiers Diamerabougou et Kirango; lancé les travaux de construction d’un échangeur au carrefour de Marakala à Ségou et l’aménagement bitumage de 10 kilomètres de voiries urbaines dans la ville de Ségou ; rencontré les chefs de village de la Région de Ségou ainsi que les forces vives de ladite région et procédé à la pose des pierres de nouvelles infrastructures pédagogiques et administratives à l’Université de Ségou. M.L. KONE (Envoyé spécial à Ségou) Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here