Révocation du maire de la commune VI : L’URD dénonce une combine politique

25
Le principal parti de l’opposition, l’Union pour la République et la démocratie (URD), s’insurge contre le projet de décret portant révocation du maire de la Commune VI, Alou Coulibaly, en date du mercredi dernier. Dans un communiqué, l’URD invite le gouvernement à revenir sur sa décision. « L’URD a 3appris avec stupéfaction la révocation du maire de la commune VI, Alou Coulibaly, par décret pris en conseil des ministres le 2 mai 2018 », indique le communiqué. Selon l’URD, ” depuis la proclamation des résultats des élections communales du 20 novembre 2016 en commune VI, le parti a fait l’objet de la part du parti au pouvoir, le Rassemblement pour le Mali (RPM), de procédures abusives et vexatoires du tribunal administratif jusqu’à la cour suprême, dans l’unique but d’invalider l’élection de son maire sans succès”. ” Qu’après avoir écopé d’une suspension de trois mois courant janvier 2018 pour des motifs officiels fallacieux qui frisent le ridicule, le maire a repris fonction le 25 avril dernier. Contre toute attente, cela en dehors de la période de suspension, le gouvernement incapable et incompétent de la République du Mali vient de le révoquer de ses fonctions pour les mêmes motifs fallacieux”, commente le communiqué. L’URD dénonce et condamne avec la dernière énergie cette décision, injuste et anti-démocratique à caractère purement politique, déclare-t-il. Exprimant son soutien et sa solidarité à l’endroit du maire Alou Coulibaly de la commune VI, l’URD suivra avec l’attention requise le déroulement de cette affaire et appelle ses militants et sympathisants à rester vigilants et mobilisés. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here