La diplomatique malienne connaitra très bientôt de nouvelles nominations au niveau de plusieurs ambassades : – Amy Kane pressentie Ambassadrice à Libreville – Le Général Mahamane Touré annoncé à Niamey – Mahamadou Nimaga attendu à Washington

5
La diplomatie malienne connaitra très bientôt de nouvelles nominations au niveau de plusieurs Ambassades et Consulats du Mali. Il s’agit bien des Ambassades ou Consulats dont les postes sont vacants. D’ores et déjà, les noms de plusieurs cadres sont cités pour occuper ces différents postes. Parmi lesquels figurent, entre autres, le Contrôleur général de Police, Mme Sacko Amy Kane, l’ex-Chef d’Etat-major général, le Général de Division Mahamane Touré ou encore Mahamadou Nimaga, Ambassadeur Conseiller diplomatique du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta. Selon de sources généralement bien informées, Mme Sacko Amy Kane est pressentie comme Ambassadrice du Mali à Libreville, au Gabon tandis que le Général Mahamane Touré est annoncé à Niamey, au Niger. S’agissant de Mahamadou Nimaga, il est attendu à Washington, aux Etats-Unis où le poste était occupé par l’actuel ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tièna Coulibaly. Pour le moment, les dossiers ont été envoyés aux différents pays. Il reste maintenant la confirmation pour que ces nouveaux Ambassadeurs puissent être nommés en Conseil des ministres. Il est nécessaire de rappeler que le Contrôleur général de police Amy Kane, admise à la retraite le 1er janvier 2018, après de loyaux services rendus à la nation, était Gouverneur du district de Bamako jusqu’au mercredi dernier où elle a été remplacée par le Colonel Deberekoua Soara. Peut-être, c’est en guise de reconnaissance de son mérite et de la pertinence des services rendus que le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, l’a promue au poste d’Ambassadeur à Libreville. Elle va donc remplacer Diadié Yacouba Dagnoko, qui a été rappelé depuis septembre 2017. Née le 4 mai 1955 à Bamako, Amy Kane est très connue dans les milieux de la police pour avoir occupé plusieurs postes de responsabilité, notamment celui de directrice de la Brigade des mœurs pendant plusieurs années et ensuite directrice nationale de la Police judiciaire. En tant que gouverneur du district de Bamako, elle a beaucoup contribué à la réussite du dernier Sommet France-Afrique tenu à Bamako avec son opération “Bamako ville propre”. Même le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a été séduit par cette opération qui a permis de donner un nouveau visage à la capitale malienne. Mme Sacko Amy Kane est récipiendaire de nombreuses distinctions honorifiques dont les médailles de Chevalier de l’Ordre national du Mali (2005), de Chevalier de la Légion d’honneur de la France à titre étranger (2012) et de “Women of Excellence” de l’ambassade des Usa au Mali (2015). Auparavant, elle avait reçu des décorations citoyennes : la Médaille de mérite de la Commune V de Bamako (2002) et le Prix Chaba Sangaré (2003). Pour ceux qui ne le savaient pas, Amy Kane est une femme pieuse. Elle a effectué les rites du pèlerinage musulman pendant 22 fois dont 7 fois pour le Hadj et 15 fois pour l’Oumra, aux Lieux Saints de l’islam. S’agissant du Général de Division Mahamane Touré, il est à la retraite depuis son départ du poste de chef d’Etat-major général des Armées. Né à Markala, Mahamane Touré a effectué ses études primaires à l’Ecole fondamentale de Koulikoro avant de poursuivre ses études secondaires au Lycée Franco-arabe de Tombouctou. Après son baccalauréat, il a opté pour la carrière militaire après avoir été admis au concours d’entrée à l’Emia de Kati en 1972. En 1975, le sous-lieutenant Mahamane Touré rejoint les troupes aéroportées. Notons que Mahamane Touré a également suivi des cours techniques, de spécialisation et plusieurs séminaires. Il est détenteur de certificats, attestations, diplômes et brevets liés aux stages et formations. Ce n’est pas tout. Il détient un Master en stratégie de sécurité nationale. Le Général Mahamane Touré a aussi occupé plusieurs postes de commandement, de la section au Bataillon. Il a été chef de corps au sein du Régiment des commandos parachutistes, directeur de l’Ecole militaire interarmes de Koulikoro, directeur du Service national des jeunes, chef de Cabinet au ministère de la Défense, adjoint du chef d’Etat-Major particulier de l’ex-président de la République Alpha Oumar Konaré, Commandant de l’Unité spéciale mixte de lutte contre la fraude douanière. Ce n’est pas tout. Il a été également directeur général des douanes, sous-chef d’Etat-major adjoint puis Commissaire chargé des affaires politiques, de la paix et de la sécurité au sein de la Commission de la Cedeao à Abuja. A.B. HAÏDARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here