Soumaïla Cissé dégaine contre le régime et ne laisse aucun choix au locataire de Koulouba : « Si IBK refuse de céder le pouvoir, il ne nous restera plus qu’à le lui arracher, car, ce n’est pas sa propriété privée ! »

205
Dans le cadre de la signature du manifeste des partis et associations coalisés pour l’alternance et le changement, plusieurs organes de la société civile et formations politiques issues de l’Opposition, se sont retrouvés au Palais de la culture en vue de poser les jalons d’une victoire finale contre IBK dont ils se disent coûte que coûte résolus à balayer du pouvoir à la faveur de la présidentielle du 29 juillet 2018. A l’entame des travaux, une lecture intégrale du manifeste rédigé par la Coalition, a été livrée par l’ex-Président du Conseil National de la Jeunesse, Mohamed Salia Touré. Le document en question, affirme, non seulement, la convergence d’idées des forces coalisées autour de l’alternance et le changement, mais aussi, dépeint toutes les dérives politiques et institutionnelles ainsi que les multiples scandales dont est auteur, l’actuel régime, lesquels maux n’ayant fini que par saccager l’espoir des maliens et acculer le pays au tréfonds de l’humiliation. Pour Nouhoum Togo, le Président Ibrahim Boubacar Kéita qui n’aime que se promener inutilement à bord de l’appareil présidentiel, a manifestement atteint ses limites. Le Conseiller en Communication du Chef de file de l’Opposition, va jusqu’à ironiser en suggérant qu’IBK pourrait sagement se retirer du pouvoir et demander aux maliens de lui laisser l’avion présidentiel pendant encore 1 mois afin qu’il continue d’y jouir, étant donné que cela s’aperçoit apparemment chez lui comme un ‘’sacro saint plaisir’’. Pour l’Honorable Amadou Thiam de l’ADP-Maliba, l’objectif stratégique global de la présente Coalition est de faire en sorte qu’Ibrahim Boubacar Kéita dégage du pouvoir, et l’objectif spécifique consiste à donner la victoire à un des leaders des forces coalisées. C’est fondamentalement en cela que consiste la logique de la Coalition qui vient de voir le jour. Tiébilé Dramé abondera dans le même sens en déclarant que le mouvement en cours, vise à mettre fin à la souffrance du peuple malien en lui assurant une victoire conduisant à sa propre respectabilité. Le principe d’une Coalition, est donc vital pour ce changement. Quant à Soumaïla Cissé, Président de l’URD et Chef de file de l’Opposition, cette gigantesque mobilisation autour de la Coalition pour l’alternance et le changement à l’image de celle du mouvement anti-référendaire, ‘’Antè, Abaana’’, et qui a réussi à faire échec au funeste projet de réforme constitutionnelle, est le signe d’une extraordinaire victoire du peuple malien le 29 juillet 2018, laquelle ère marquera le souffle d’un nouvel espoir. Ne laissant ainsi aucun choix au locataire de Koulouba, l’Honorable Soumaïla Cissé n’hésitera pas à lui lancer les propos qui suivent : « Si IBK refuse de céder le pouvoir, il ne nous restera plus qu’à le lui arracher, car, ce n’est pas sa propriété privée ! ». Dilika Touré Source : aBamako aBamako

2 COMMENTAIRES

  1. IBK cède le pouvoir! IBK a t il fait un coup d’État pour être au pouvoir? Ce sont les maliens qui l’ont choisi en toute liberté et à un taux de suffrage que Soumaïla Cissé et sa clique savent. Vous êtes incapables prouver que IBK a atteint ses limites, vous ne faites que le dire. Toi Soumaïla, c’est grâce à ce pouvoir que tu as un budget pour l’opposition. Qu’est ce que tu en fais. Tu n’est pas le seul parti de l’opposition, ni cette cette fanfaronnade de coalition. Si vous n’avez rien de concret contre IBK, taisez vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here