Justice malienne : Zoom sur le fonctionnement des greffes

11
Il s’agit de l’un des maillons les plus importants dans la chaine de distribution de la justice, à savoir les greffes des juridictions Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Hamidou YounoussaMaiga, a présidé le mardi 8 mai dernier, au Grand Hôtel de Bamako, l’ouverture des travaux de l’atelier de validation du rapport d’expertise sur les métiers du greffe. Il est organisé par le Projet Mali Justice (MJP) en collaboration avec la Direction nationale de l’Administration de la Justice (DNAJ) sous l’égide du département en charge de la Justice. Son objectif est d’analyser et de valider les options possibles d’informatisation des chaînes civile et pénale, d’envisager les axes d’un plan de réforme des greffes et du statut des greffiers, de recueillir les amendements nécessaires, des observations, des recommandations, des orientations et suggestions des responsables de services centraux du ministère de la Justice sur ledit rapport et de bâtir un consensus le plus large possible sur ces orientations. Rappelons que le présent rapport d’expertise sur le fonctionnement des greffes, effectué par Yannick Jaglin et fourni au ministère de la Justice du Mali, à travers la Direction nationale de l’administration de la justice (DNAJ), un diagnostic complet de la situation des greffes, a été réalisé dans le cadre du Projet sur la « Justice au Mali » MJP. Un projet financé par USAID-Mali pour une duree de 5 ans. Il s’articule autour de trois composantes à savoir : l’amélioration des capacités de l’administration et de la distribution de la justice par les services centraux du ministère de la Justice ainsi que les cours et tribunaux ; l’amélioration du cadre et des processus d’accès à la justice par le truchement des mécanismes judiciaires et par l’entremise des systèmes de justice informelle ; ainsi qu’à la relance des initiatives locales et régionales de lutte contre la corruption le long des corridors de transport et de commerce. Dans son intervention, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, a rappelé que le présent rapport est l’aboutissement d’une étudeportant sur l’un des maillons les plus importants dans la chaine de distribution de la justice, à savoir les greffes des juridictions. Selon Hamidou YounoussaMaïga, le greffe est au début, au centre et à la fin de tout processus de décision juridictionnelle. Par conséquent, l’amélioration de la qualité des services rendus aux justiciables passe nécessairement par des greffes mieux organisés, plus efficaces et résolument tournés vers la satisfaction des besoins du public. Il s’agit d’un défi que nous devons relever pour espérer donner à la justice malienne une meilleure image que celle que nous connaissons aujourd’hui a souligné Hamidou YounoussaMaïga. AMT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here