Oumou Sall Seck, présidente du Groupe des Indépendants : « La paix ne se fera pas dans l’hypocrisie et dans la paresse… »

9
Lors de la rentrée politique 2018 Indépendant Oumou Sall, tenue du 30 avril au 1er mai, à Goundam, Mme Seck Oumou Sall, a exprimé son cri de cœur et appelé à l’union sacrée autour de l’essentiel, l’unité du Mali. «Nous devons encore continuer à espérer et à croire en ce pays. Nous devons continuer à nous battre pour ce pays», c’est en ces termes que la présidente du groupe des Indépendants, Mme Oumou Sall a introduit son discours, succinct, faisant un appel pressant au peuple malien à se battre avec «foi, conviction et amour»pour le retour de la paix. «Nous battre avec toutes nos forces. Ne pas nous battre avec des armes. Nous battre avec notre foi. Nous battre avec conviction. Nous battre avec amour, l’amour du prochain pour sortir ce pays de ce que nous vivons aujourd’hui : ramener les cœurs ensemble, les remettre dans le même panier où ils étaient, il y’a seulement quelques années», a-t-elle prôné. D’où également son appel à toutes les communautés du son cercle, pour en donner l’exemple. «Que le cercle de Goundam soit cet exemple, cette locomotive qui va trainer avec elle les autres. Ceux qui, encore, ne croient pas en ce pays ou qui pensent qu’il y’a une autre alternative à la paix, il n’y en a pas. Et la paix ne se fera pas sans nous. Elle ne se fera pas dans l’hypocrisie. Elle ne se fera pas dans la paresse»,a martelé, sans ambages, Oumou Sall, l’incarnation du Trait d’union. Pour elle, la conjugaison des efforts demeure impérieusement nécessaire pour renforcer la cohésion sociale et accentuer cette paix. «Ensemble, porter ce lourd fardeau, essayer d’apporter notre pierre, la modeste pierre, certes, mais indispensable pour que ce mur précieux puisse être debout, ce mur d’espoir qui va nous conduire au développement durable et qui va aussi nous permettre de vivre en toute tranquillité», a indiqué Oumou Sall. Et de s’interroger : Qui, aujourd’hui, est tranquille ? Qui dort, aujourd’hui chez lui, dans ce Mali sans se dire est-ce que je vais me réveiller? «Certes, nous sommes des croyants, des musulmans, chacun ira un jour mais personne n’aimerait se faire tuer parce qu’entrain de chercher son quotidien sur la route. Personne n’a envie de se faire enlever et disparaitre pour ne jamais réapparaitre et personne d’autre n’a envie de voir des frères d’une même communauté ou des communautés qui ont toujours vécu ensemble prendre des armes, des couteaux ou des bâtons», a -t-elle fustigé. Oumou Sall a également exprimé son rêve et son souhait de voir toutes les communautés du Mali unies dans leur diversité pour le développement global, harmonieux et durable. «Mon rêve le plus ardent, c’est de voir ce pays retrouver son visage d’antan. Qu’on ne me parle plus de communautés, de régionalisation, d’ethnies, mais qu’on me parle du Mali, des Maliens avec sa belle diversité tout en restant uni, en ayant dans l’esprit et dans le cœur l’essentiel : l’unité du Mali, la cohésion sociale entre toutes ces communautés mais aussi, ensemble, aller de l’avant pour qu’on puisse, aujourd’hui, s’occuper de l’essentiel, les services sociaux de base, donner l’eau aux populations, l’électricité. Voilà ce que nous défendons. Voilà ceux sur lesquels nous attelons la contribution de tous et de chacun et qu’ensemble nous puissions porter haut ce qui nous a toujours incarnés», a conclu Mme Seck Oumou Sal, l’une des figures emblématiques engagées pour le retour de la paix dans le Mali. Par Almoudou M. BANGOU avec canarddechaine.com Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here