Projet Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD) : La caravane de Communication pour le Changement Social et Comportemental touche plusieurs milliers de personnes

7
Le ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Population, Adama Tièmoko Diarra a, dans le cadre du projet Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD), procédé le jeudi 03 mai, au lancement de la Caravane de Communication pour le Changement Social et de Comportement. La cérémonie a eu lieu devant le Stade du 26 mars à Yirimadio. Selon le ministre Adama Tièmoko Diarra, le projet SWEDD est une initiative des chefs d’Etat des pays dont le Mali, le Burkina Faso, la Côte-D’Ivoire, le Niger, la Mauritanie et le Tchad. Pour lui, l’objectif est d’améliorer l’autonomisation des femmes et capturer le dividende démographique. A en croire le ministre, cette campagne sillonnera les villes de Dioïla, Ségou, San, Koutiala, Sikasso et Bougouni. La cérémonie a été marquée par la prestation musicale de l’artiste Mylmo, la présentation d’un sketch par la troupe Kotèblon sur le mariage des enfants et les avantages de la scolarisation des filles. Après la cérémonie officielle de lancement, la caravane a pris la route pour la première étape qui était la ville Dioïla. Lors de la cérémonie d’accueil des caravaniers, le Préfet de Dioïla Dedéou B. Maiga a exprimé sa disponibilité à accompagner le projet. C’est pourquoi, il signé la Charte d’engagement pour la promotion de la SR –PF, la scolarisation des filles, l’autonomisation des femmes et des filles au Mali. Le Directeur national Adjoint de la Population, M. Ichaga Coulibaly dans son intervention a souligné que cette caravane est organisé dans le cadre du projet Autonomisation des femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD). Avec pour but d’améliorer la transition démographique dans les pays du Sahel. Après Dioïla, les caravaniers ont sillonné Fana et Konobougou où ils ont sensibilisé les populations pendant plus de deux heures sur la Santé de la Reproduction, la Planification Familiale, les avantages de la scolarisation des filles, leur maintien à l’école, l’autonomisation des femmes et des filles et contre les conséquences du mariage des enfants. Les caravaniers sont arrivés à Ségou le vendredi 4 mai. Lors de la cérémonie d’accueil, le représentant du Maire Aboubacar Sow dira que l’organisation de cette caravane est une bonne initiative. Le représentant du Gouverneur pour sa part s’est réjoui du choix de Ségou parmi les étapes de cette caravane. A San, les caravaniers ont été accueillis le dimanche 6 mai par le représentant du Préfet Abraham Kassogué. Selon lui, la santé des femmes et les questions d’autonomisation des femmes sont de véritables préoccupations pour le gouvernement du Mali. Le Directeur National Adjoint de la Population quant à lui dira que cette caravane a pour but de booster la demande en intrants de planification familiale. Mais aussi d’assurer l’autonomisation des femmes et la transition démographique. Pour lui, il s’agit d’une caravane qui entre dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie CCSC (Communication pour le Changement Social et de Comportement) lors de laquelle, des messages de sensibilisation vont être diffusés sur la planification familiale, l’autonomisation des femmes, le mariage des enfants…. Après San, les caravaniers ont été accueillis le lundi 7 mai à Koutiala par le Préfet Youssouf Niaré et le Maire Oumar Ba Dembélé. Selon le Maire, l’objectif visé par cette caravane est juste et noble et mérite d’être soutenu. Le Préfet abondera dans le même sens. Il s’est engagé à respecter les engagements pris à travers la signature de la Charte d’engagement pour la promotion de la SR–PF, la scolarisation des filles, l’autonomisation des femmes et des filles au Mali. Les deux dernières étapes de cette caravane ont été la ville de Sikasso le mardi 8 mai et la Bougouni le mercredi 9 mai. A Sikasso, la représentante du Maire Rahamatou Bagayoko s’est réjouie du choix porté sur Sikasso pour cette caravane. D’après elle, les femmes et les filles constituent la tranche la plus nombreuse de la population. Le Préfet de Sikasso Mamadou Seydou Diarra a pris l’engagement au nom des autorités administratives et politiques de respecter les engagements pris à travers la signature de la Charte d’engagement pour la promotion de la SR–PF, la scolarisation des filles, l’autonomisation des femmes et des filles au Mali. A Bougouni, dernière étape de cette caravane, les caravaniers ont été accueillis par plusieurs milliers de personnes à leur arrivée. Le représentant du Préfet Ousmane Sow a précisé que cette caravane a été lancée pour sensibiliser les populations sur l’abandon des mariages précoces, le maintien des filles à l’école, l’autonomisation des femmes et des filles et les facteurs liés à la déscolarisation des filles. Il a dénoncé les pesanteurs sociales, culturelles et religieuses avant de s’engager à respecter les engagements qu’il a pris à travers la signature de la Charte d’engagement pour la promotion de la SR–PF, la scolarisation des filles, l’autonomisation des femmes et des filles au Mali. Lors de cette caravane, plusieurs milliers de personnes ont été touchées. Et les autorités administratives, politiques, religieuses et traditionnelles (Gouverneurs, Préfets, Maires, représentants des religieux, des autorités traditionnelles) des différentes villes visitées ont signé la Charte d’engagement pour la promotion de la SR–PF, la scolarisation des filles, l’autonomisation des femmes et des filles au Mali. D.D Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here