2ème édition des Journées culturelles de l’Europe : L’ambassadeur de la Délégation de l’UE donne le ton

23
Elles ont comme objectif de dégager l’importance du rôle que joue le patrimoine culturel dans les relations extérieures de l’Union Européenne. C’est parti le jeudi 10 Mai et ce jusqu’au samedi 12 Mai, pour la tenue de la 2ème édition des journées culturelles européennes (JCE). L’ouverture s’est déroulée à l’Institut français du Mali sous la présidence de l’Ambassadeur de la Délégation de l’Union Européenne (UE) au Mali, Alain Holleville, en présence de l’Ambassadeur du Royaume de Belgique au Mali, Myriam Bacquelaine et autres partenaires. Ces journées culturelles dont le lancement a été fait à travers une conférence de presse, ont comme objectif de dégager l’importance du rôle que joue le patrimoine culturel dans les relations extérieures de l’UE. Ces journées permettront également aux différents partenaires de se retrouver autour de diverses activités. Mais avant d’entrer dans la cérémonie proprement dite, une conférence débat a été animée à l’intention des élèves et étudiants par Dr Hubert Petit, médecin, juriste économiste, diplomate, auditeur financier, professeur d’études européennes etc. Les débats ont porté, entre autres, sur les bons comportements des élèves et étudiants pour réussir à l’école tels que : être soi-même à l’écoute des autres, s’adapter sans perdre son âme. Lors de l’ouverture de ces journées, l’Ambassadeur de la Délégation de l’UE au Mal a d’abord adressé ses sincères remerciements aux Etats membres pour leur implication sans faille dans la réussite de ces journées, avant d’expliquer que les JCE sont une initiative coordonnée des Etats membres présents au Mali et de la Délégation de l’EU. Elles s’inscrivent donc dans le cadre de la célébration du 09 Mai. Cette 2ème édition est particulièrement la bienvenue, puisque l’année 2018 a été désignée comme l’année européenne du patrimoine culturel, a déclaré Alain Holleville. Il rappellera que la coopération culturelle entre le Mali et l’EU a toujours visé à promouvoir les identités culturelles, en favorisant le dialogue interculturel, à valoriser le patrimoine, à renforcer, structurer et professionnaliser le secteur au bénéfice de ses principaux partenaires. Quant à l’Ambassadeur du Royaume de Belgique au Mali, elle s’est dite particulièrement heureuse, au nom de son royaume, de pouvoir inaugurer une telle exposition des Schtroumfs. Les schtroumfs ont 60 ans. 60 ans c’est aussi l’âge de l’EU, d’où l’importance de célébrer 60 ans des Schtroumfs dans le cadre des JCE. En voyant les schtroumfs, on a l’impression qu’ils ont toujours l’air jeunes, alors que cela fait 60 ans qu’ils vivent des aventures dans plus de 45 albums distribués dans plus de 71 pays traduits en plus de 70 langues. Ils sont les héros de longs métrages, de dessins animés d’attractions à travers le monde, a indiqué Myriam Bacquelaine Adama Bamba. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here