Première session ordinaire du HCT au titre de 2018: Les affrontements qui embrasent certaines communautés du pays déplorés par les élus locaux

21
La première session ordinaire au titre de l’année 2018 du Haut Conseil des Collectivités (HCT) a été ouverte le lundi 7 mai 2018, au siège de l’Institution, par le président du HCT, honorable Mamadou Satigui Diakité, en présence du Ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des relations avec les institutions, représentante le premier Ministre, Mme Racky Talla, les présidents des Institutions (de l’Assemblée nationale, Siaka Sidibé, de la Cour Constitutionnelle, Manassa Dagnoko, du Haut conseil économique social et culturel (Hces), Boulkassoum Haidara, de la Cour suprême, Nouhoum Tapilly, du Haute cour de Justice Abdrahamane Niang), des membres du gouvernements etc. Cette première session ordinaire de l’an 2018 se déroulera, dit le président du HCT, du 7 mai au 5 juin et aura entre autres à son menu : l’examen des textes soumis par le gouvernement «pour avis» ; le renouvellement du bureau de l’institution. Le président Mamadou Satigui Diakité a assuré le gouvernement malien du soutien indéfectible des conseillers nationaux prêts à le soutenir, afin de relever les quatre défis auxquels il doit faire face en si peu de temps. «La poursuite de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, endiguer l’insécurité grandissante dans le centre du pays, satisfaire la demande sociale par l’accélération de la mise en œuvre du programme d’urgence sociales, organiser des élections transparentes, crédibles et apaisées». Il s’est ensuite réjouit des actes posés par l’Etat à travers le Programme présidentiel d’urgences sociales, dans les domaines de l’équipement des forces armées et de sécurité, de la promotion du monde rural, de l’autonomisation des femmes, etc. De même que la dynamique que le Mali a su insuffler à la force du G5 Sahel de lutte contre le terrorisme dans la sous région sahélienne. Par ailleurs, les élus des collectivités du Mali, dit-il, par ma voie, déplorent les affrontements qui embrasent de plus en plus certaines communautés du pays, faisant fi des liens séculaires qui ont toujours existé entre elles. Sur l’organisation de l’élection présidentielle, les conseillers nationaux, dit Mamadou Satigui Diakité, saluent toutes les dispositions prises ou qui sont en train d’être prises dans le but d’organiser des élections transparentes, crédibles, apaisées et à bonne date. «Le vote d’une nouvelle loi électorale, l’audit du fichier électorale et toutes les mesures qui s’imposent pour une amélioration de la situation sécuritaire». Les succès faits par le gouvernement dans l’organisation du salon international de l’industrie du Mali, le rang de leader qu’occupe désormais notre pays en matière de production cotonnière et la bonne organisation du Salon international de l’agriculture en cours, ont été fortement salué par le président du HCT Mamadou Satigui Diakité. Avant de rappeler les chantiers abordés par les élus locaux au cours de la période de l’intersession : l’atelier sur «la problématique de la gouvernance des collectivités dans le cadre de la mise en œuvre de la régionalisation et de l’accord pour la paix et la réconciliation» ; l’atelier sur «la décentralisation et les outils de sa mise en œuvre : focus sur les schémas d’aménagement des territoires (niveau régional, cercle et commune)», l’atelier de capitalisation Wash en milieu scolaire et ATPC, etc. Hadama B. Fofana Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here