Soumaila Cissé devant plus de 60000 personnes au Stade du 26 Mars: Le duel avec IBK déjà annoncé !

47
Le samedi 12 mai 2018, ils étaient plus de soixante mille à prendre d’assaut le Stade du 26 mars pour répondre à l’appel du candidat Soumaila Cissé : des militants et sympathisants de l’URD, des membres des partis alliés et des associations de la plateforme pour l’alternance ainsi que des partis amis du Burkina Faso et de la Guinée Conakry. Venus de tous les coins du Mali et même de l’extérieur pour assister à l’investiture du candidat Soumaila Cissé, les adeptes de l’alternance ont été au rendez-vous. Est-ce le début de la longue marche vers Koulouba du candidat Soumaila Cissé soutenu par une forte coalition ? Le chef de file de l’Opposition du Burkina Faso, Zéphirin Diabré et de celui de la Guinée Conakry, Cellou Dalein Diallo, étaient présents. Sous un soleil clément, les nombreux supporters du candidat de l’URD à la présidentielle du 29 juillet 2018 sont sortis pour remplir le stade du 26 mars comme un œuf. A la loge officielle, on pouvait également apercevoir en plus des membres du Bureau National de l’URD, les leaders des partis amis comme entre autres Tiébilé Dramé, président du PARENA, Djibril Tall président du PDES, Djibril Tangara président du FCD, deux anciens premiers ministres Younoussi Touré et Diango Sissoko, ainsi qu’un ancien Président de l’Assemblée Nationale, le Professeur Ali Nouhoum Diallo. Pour tenir en haleine le très nombreux public, les organisateurs ont fait appel à une pléiade d’artistes comprenant, entre autres, Iba One, Mah Kouyaté et Roberto Magic. L’arrivée du candidat Soumaila Cissé à bord d’un véhicule décapotable a été le premier temps fort de la journée. Il a fait le tour du stade pour saluer la foule, accompagné par des jeunes de l’URD et d’un important dispositif sécuritaire. S’en est suivi, l’hymne de l’URD, chanté en live par l’artiste Mah Kouyaté. Après, Soumaila Cissé intervint en Bambara et en français pour non seulement saluer les invités et les partis alliés, mais aussi pour fustiger le bilan du Président sortant, qui selon lui, est catastrophique à tout point de vue. Pour Soumaila Cissé, la victoire est certaine et la coalition n’acceptera pas que cette victoire lui soit volée. Il a invité les Maliennes et les Maliens à plus de détermination et d’engagement pour se débarrasser du régime d’IBK. Le second temps fort a été l’arrivée du très populaire Ras Bath, qui dans une diatribe vexatoire a assené, comme à son habitude ses quatre vérités, dans un ton souvent humoristique sur la gouvernance d’IBK. Pour Ras Bath, les cinq ans d’IBK ont été pour le Mali un enfer, car aucune des promesses qu’il a faites n’a été tenue, a-t-il martelé. Avant d’affirmer qu’IBK a battu tous les records de mal gouvernance avec ses conséquences de corruption, de manque d’emplois pour les jeunes, de manque de services sociaux de base comme l’éducation, la santé, l’eau et l’électricité. Youssouf Mohamed Bathily dit Ras Bath, le porte-parole du Collectif pour la Défense de la République, CDR, n’est pas passé par mille chemins pour annoncer à IBK, qu’il nomma « Boua », de partir de lui-même. Autrement, le peuple malien lui retirera le pouvoir qu’il lui a confié. Il a mis en garde les autorités en charge des élections contre toute tentative de tripatouillage et leur tiendra pour responsable de toute crise post-électorale. Le clou de la cérémonie d’investiture a été la prestation de certains artistes dont celle de l’un des rappeurs les plus populaires du Mali Iba One. Youssouf Sissoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here