Annulation d’attribution du marché de cartes d’identité biométrique à Cissé Technologie : L’Honorable Oumar Mariko échoue dans ses tentatives d’intimidation

9
Malgré que cette affaire soit définitivement close en raison de problèmes d’ordre économique et financier, l’Honorable Oumar Mariko a tenté de faire pression sur le Gouvernement. Ce, afin que, coûte que coûte, et même quoi qu’il en coûte, le marché soit attribué à Cissé Technologie. Mais le Général Salif Traoré, Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, a été inébranlable. Le jeudi 11 mai 2018, l’Honorable Oumar Mariko a interpellé le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile sur l’affaire des Commissaires de police, le recrutement des Commissaires et le sulfureux dossier dit cartes d’identité biométrique. Faut-il retenir que la carte d’identité biométrique est une volonté commune des Chefs d’État de la CEDEAO. Elle doit être mise en circulation en fonction des moyens et de la disponibilité financière de chaque État membre. Il s’agit d’avoir des cartes d’identité sécurisées pour les pays de la Zone CEDEAO. Pour rappel, il n’y avait aucun contrat entre Cissé Technologie et le Ministère de la Sécurité dans ce cadre. Cependant, il y avait eu un début de processus qui n’a pas abouti à cause des prix exorbitants proposés par la société Cissé Technologie. Malgré l’arrêt du processus d’attribution du marché de confection de ces cartes avec Cissé Technologie, depuis le 29 avril 2016, le Gouvernement a adopté un Décret portant couplage de la carte d’identité avec la carte d’assurance maladie. Pour ce faire, le Ministère de la Solidarité et de l’Action Humanitaire a été impliqué. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here