Modibo Sidibé lors de son investiture : « Il nous faut réparer le Mali »

7
Le président des Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence (FARE), Modibo Sidibé a été investi candidat le dimanche dernier à l’élection présidentielle de juillet prochain par le Nouveau pôle politique de la gauche républicaine et démocratique (NPP). Une investiture au cours de laquelle l’ancien Premier ministre d’ATT a promis de rassembler les cœurs et les esprits des Maliens une fois aux affaires. La cérémonie a eu lieu au Palais de la culture Amadou Hampate-Bah. Le week-end a été très agité sur le plan politique au Mali. Après la masse populaire au stade 26 mars pour l’investiture de Soumaila Cissé, c’était au tour du président des FARE An Ka Wuli de Modibo Sidibé de déclarer sa candidature dans un Palais de la culture bien rempli. Il a d’abord été investi par le Nouveau Pôle politique de la gauche républicaine et démocratique avant qu’il ne se prononce devant ses camarades politiques et le peuple malien, « je m’engage solennellement à conduire la campagne électorale à venir dans la dignité, le respect des valeurs morales qui ont fasciné l’homme, l’entité de la société malienne à travers l’histoire » s’est-il engagé. S’agissant du chalenge, Modibo Sidibé s’est dit conscient du défi à relever en se déclarant candidat au nom du NPP. « En ce moment où je m’adresse à vous chers camarades et tout en me félicitant du choix que vous avez porté sur moi pour conduire cette bataille électorale, je mesure aussi les pas considérables de la responsabilité qui est désormais la mienne en votre nom et au regard des enjeux du défi à relever dans notre pays et dans la sous-région» a reconnu le président des FARE An Ka Wuli. Selon lui, l’élection présidentielle de juillet prochain, va se dérouler dans un contexte inédit dans notre pays qui est caractérisé selon Sidibé, par un affaiblissement généralisé de l’Etat. Aussi, Modibo Sidibé a décrié pendant son investiture, la dégradation des conditions de vies humaines au Mali, notamment sur les secteurs clés comme la sécurité, l’éducation, la santé ou encore l’alimentation. Pour tous ces enjeux, Modibo Sidibé appelle les Maliens à prendre conscience afin de faire le bon choix lors de la présidentielle à venir. « Face à la situation chaotique que j’évoquais, le choix de la personnalité qui présidera prochainement aux destinées du peuple malien revêt une importance cruciale » dit-il. Ainsi dans son discours, le président des Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Émergence a promis une politique résolue de refondation d’un Etat malien crédible aux institutions républicaines fortes et adaptées aux défis en cours dont la sécurité est assurée sur toute l’étendue du territoire car dit-il : « il nous faut réparer le Mali ». Amadou Kodio Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here