Investiture du candidat de l’Urd à l’élection présidentielle: Une grande mobilisation au stade du 26 mars

2
La cérémonie d’investiture du candidat de l’Union pour la République et la démocratie (Urd) a eu lieu le samedi 12 mai au Stade du 26 mars de Yirimadio. Ce rendez-vous politique a fait le plein du stade regroupant quasiment un représentant de tous les partis de l’arène politique, des personnalités de tous bords et présidents de certains partis d’opposition des pays voisins dont Ceylou Dalein Diallo de la Guinée et Zephyrin Zabre du Burkina Faso… C’est dans un stade plein à craquer que le candidat de l’Urd à l’élection présidentielle du 29 juillet a fait son entrée à 17 heures moins 10 minutes où l’attendaient des milliers de personnes pour son investiture. Il a fait le tour du stade pour saluer ses militants, ses sympathisants, la coalition de plateforme «Ensemble restaurons l'espoir» et l'ensemble des personnalités nationales et internationales… À bord de son véhicule 4x4 V8 vitres teintées, couleur blanche tout comme son boubou, le candidat du parti de la poignée de main, accompagné de son épouse, a souhaité la bienvenue à tout ce beau monde. C’est le chargé de communication du parti Me Demba Traoré qui a donné le ton à travers un poème. Avant d’entrer dans le vif du sujet, Me. Demba a invité un iman de la place à chasser Satan à travers la récitation de la Fatiha. Après cette séance, il a situé le contexte de cette investiture de leur candidat de consensus, selon ses termes. «Tout autour du stade, je n’entendais que : Soumy champion, notre espoir ; Soumy champion notre tour est arrivé. Soumy champion, il faut une alternance en 2018 et cela était agrémenté par les intermèdes musicaux qui rythment bien avec les ambitions du parti», a déclaré Soumaïla Cissé. «Si je suis président, je vais tout décider avec la population. Si je suis président, je serai l’espoir pour les Maliens afin d’assécher leurs larmes. Le Mali nous appartient à tous, je ne vais faire de mon fils ni un député ni un prince. Moi, président, tout sera décidé ensemble pour le bonheur des Maliens», a-t-il rassuré. Le candidat investi de l’Urd, M. Soumaïla Cissé, a affirmé combattre le favoritisme, le népotisme et le clientélisme, une fois élu à la magistrature suprême. «Votez-moi, pour la sécurité, la refondation de l’Etat et mon programme pour les Maliens», a-t-il ajouté. À l’en croire, ce moment fut sans conteste l'un des plus vibrants de sa carrière politique. «J'ai pris la mesure de votre aspiration, explique-t-il, au changement, de votre volonté de mettre en œuvre, tous ensemble, la restauration de l'espoir et la dignité du peuple malien». Et d’ajouter : «C'est avec une très grande humilité, mais avec une résolution sans faille, que je porterai votre message et votre détermination, en tant que candidat à la présidentielle de 2018». Au cours de la cérémonie d’investiture du candidat de l’Urd, il était là, Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath, l’agitateur vedette. Dans son intervention, il a admonesté le régime en place pour ses dérives pendant ses cinq dernières années. Aussi, a-t-il tenu à demander au président IBK de «lâcher» le pouvoir pour le bonheur des Maliens, et a par ailleurs mis en garde toute personne qui oserait tricher cette élection tant attendue par les Maliens. Ousmane DIAKITE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here