Campagne : La planification familiale donne main-forte à l’autonomisation des femmes

14
La première Dame, Mme Kéita Aminata Maïga en a donné le top départ mardi au cours d’une cérémonie à Bamako. La 14e édition de la Campagne nationale de promotion de la planification familiale a été lancée, le mardi 15 mai 2018, au Palais de la culture Amadou Hampaté Ba, sous le thème “la planification familiale, un moyen efficace pour l’autonomisation de la femme et de la fille au Mali”. Cette campagne vise à accroître le nombre d’utilisatrices de la planification familiale, et à contribuer à la réduction du taux de mortalité maternelle et infantile au Mali. La cérémonie de lancement était présidée par Mme Keita Aminata Maïga, épouse du chef de l’Etat, en présence du ministre de la Santé et l’Hygiène publique, Pr. Samba Sow, et des partenaires techniques et financiers avec en tête Josiane Yaguibou. Au Mali les indicateurs de santé maternelle, néonatale, infantile et infanto-juvénile ne sont pas à hauteur de souhait malgré les efforts consentis par le gouvernement et ses partenaires depuis une vingtaine d’années. Selon l’Enquête démographique de santé de 2012-2013, la mortalité maternelle est estimée à 368 pour 100 000 naissances vivantes, la prévalence contraceptive moderne à 9,9 % et le nombre moyen d’enfants par femme est de 6,1 %, d’où l’organisation annuelle de campagne pour renforcer l’offre et la demande de services de planification familiale, depuis 2005. Cette année, la campagne s’intéressera à l’atteinte des 88 800 nouvelles utilisatrices additionnelles à travers le thème. Chaque année, la campagne permet d’atteindre environ 50 % des résultats attendus durant toute l’année. En 2017, sur 83 900 nouvelles utilisatrices attendues pour toute l’année, la campagne a touché 38 789 nouvelles utilisatrices. Pour Josiane Yaguibou, représentante du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et chef de file des partenaires techniques et financiers au Mali, l’organisation de cette campagne montre l’intérêt porté par les autorités maliennes à la planification familiale. “La planification familiale est un outil stratégique pour le développement. Investir dans la planification familiale, c’est contribuer à la réduction de la pauvreté”, a-t-elle déclaré. Le ministre de la Santé et l’Hygiène publique, Pr. Samba Sow, a fondé l’espoir que la 14e édition va corriger les insuffisances des campagnes précédentes et mettre l’accent sur la promotion de l’autonomisation de la femme et de la fille et les activités innovantes pour booster l’offre et la demande à travers le thème retenu. Il a réitéré la gratitude du gouvernement malien à tous les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement constant dans l’amélioration de la santé en général et la santé de la mère et l’enfant en particulier. S’adressant aux jeunes, Mme Kéita Aminata Maiga, épouse du chef de l’Etat, les a exhortés à adopter les méthodes contraceptives pour assurer leur avenir. Elle s’est engagée à travers l’ONG Agir, qu’elle dirige, à apporter sa contribution dans la promotion de la planification familiale dans notre pays. L’édition 2018 qui devait prendre fin ce mois, a été prolongée jusqu’à la fin du mois de juin à cause du mois de ramadan. Les médicaments sont gratuits pendant la campagne. Les consultations seront assurées 24 h/24 h. Pour la planification familiale, plusieurs méthodes sont utilisées. Il s’agit, entre autres, de la pilule, de l’implant, de l’injectable, du stérilet, du préservatif (masculin et féminin), de la vasectomie, de la ligature des trompes, des méthodes du calendrier, de la température, de la glaire cervicale, de l’allaitement maternel exclusif au sein, du coït interrompu, du collier du cycle. Au cours de la cérémonie des attestations de reconnaissance ont été remises à l’épouse du président de la République, au ministre de la Santé et l’Hygiène publique, à des ONG et à des agents des services de santé pour leur engagement en faveur de planification familiale. Ousmane Daou Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here