Chantier du seuil de Kourouba : Dr Nango Dembélé satisfait de l’avancée des travaux

18
Le ministre de l’agriculture, Nango Dembélé, accompagné d’une délégation composée des membres de son cabinet et du PDI-BS notamment son coordinateur national, Soumaïla Samaké, a visité le 17 mai 2018, le seuil de Kourouba sur le Sankarani. Il s’agissait pour le ministre de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux du seuil. A la date du 15 mai 2018, les travaux avançaient à 83,48% pour un délai consommé de 80,48%. Le site visité par le ministre de l’agriculture et sa délégation se situe sur la rivière Sankarani du côté droit du village de Kourouba, à environ 50 km en aval du barrage de Sélingué et à 1 km en amont de la confluence avec le fleuve Niger. Le chantier qui a démarré en juin 2016 avance normalement grâce au patron du Programme de Développement de l’Irrigation dans le Bassin du Bani et à Sélingué (PDI-BS), Soumaïla Samaké et à tout son staff qui veillent au grain. « Nous ne connaissons aucun problème qui peut entraver les travaux. Nous bénéficions de l’appui appréciable du PDI-BS et des populations qui ont bien apprécié ce que nous réalisons », a déclaré le chef de mission du maître d’œuvre du chantier Rasolofonirina Johanesa, qui ajoute que les travaux pourront s’achever bien avant la date de l’échéance prévue le 30 novembre. Sous un soleil de plomb, le ministre Nango Dembélé a parcouru tout le chantier. Du bras droit exécuté à 99% en passant par le bras gauche, la digue de protection, le ministre a été édifié sur l’état d’avancement et informé des objectifs d’aménagement et de fourniture d’électricité de l’ouvrage. Selon le coordinateur national du PDI-BS, le seuil de Kourouba a trois fonctions dont la principale est l’irrigation des terres, la deuxième fonction consiste à doter la zone d’infrastructures routières afin de permettre la mobilité des populations et la commercialisation des produits et enfin la fourniture d’électricité grâce aux douze (12) tribunes qui seront installées sur le seuil. Le chef du département de l’agriculture s’est dit satisfait de l’état d’avancement de ce projet de développement avec une possibilité de terminer avant l’échéance fixée au 30 novembre 2018. Il a invité l’entreprise China Geo-Engineering Coorporation-CGC Mali SA, chargée de la construction du seuil, à maintenir le cap afin que le plus rapidement possible, les populations puissent bénéficier des bienfaits de cet ouvrage de développement et d’autosuffisance alimentaire. Daouda T. Konaté Source: Le Challenger Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here