« Le parti Synouma soutient le président IBK pour un second mandat »

38
En marge de la cérémonie de remise d’une ambulance tricycle médicalisée à son village, la présidente du parti Synouma a saisi cette occasion pour dévoiler la position de son parti pour la prochaine élection présidentielle : « Depuis 2013, nous avons choisi IBK et nous allons continuer à le soutenir pour un second mandat. Bien avant IBK, on était avec le président ATT. Il a fait de son mieux pour Baramandougou et pour le pays en général. Mais il a été accusé, à tort, d’être de connivence avec les rebelles et il a été victime d’un coup d’état. Après ATT, Dioncounda Traoré, le président de la transition a fait aussi les frais d’une foule qui a porté la main sur lui tout en oubliant qu’il est non seulement le chef de l’Etat, mais aussi un père pour certains des agresseurs. Et lors de l’élection de 2013, la majorité des Maliens dit que c’est IBK qui a la solution des problèmes maliens. Entre temps, certains veulent faucher l’herbe sous ces pieds » a fait savoir Safi. En tout pour elle, leur parti a pris une décision claire. « Nous allons soutenir IBK pour un second mandat. Il a fait de son mieux pour ce pays car lorsqu’il venait aux affaires, le pays était dans une situation de guerre. Mais malgré tout, il a construit des routes, donné aux populations, améliorer les conditions de vie et de travail des militaires » a souligné Mme Touré, tout en invitant ses parents de Baramandougou à faire le plein de voix pour IBK pour la présidentielle de juillet 2018. Kassoum THERA, envoyé spécial La présidente du parti Synergie pour un nouveau Mali (Synouma , ex député de la commune III, Mme Touré Safiatou Traoré, a offert le dimanche dernier une ambulance tricycle médicalisée au Centre de santé communautaire Nyanson Traoré de Baramandougou. C’est au son des tambours, des danses que les populations de Baramandougou sont sorties massivement pour réserver un accueil des grands jours à la donatrice qui n’est pas une inconnue dans ce village. Pour cause, Mme Touré Safiatou Traoré est originaire de Baramandougou et en plus de cela, le Cscom porte le nom de son grand père, Dr Nyansan Traoré, un des premiers médecins au Mali. Ainsi, l’ambulance tricycle offerte par Safi comme l’appellent affectueusement ses connaissances, est de fabrication germano hollandaise. Vendue dans la sous-région par le Groupe Togola, elle comporte tous les équipements nécessaires qui se trouvent dans les véhicules ambulances. Il s’agit d’une civière, quatre crochets-plafond, un banc pour le personnel médical, un kit supplément pour la réanimation (bouteille d’oxygène, abaisse langue, ouvre bouche, aspirateur manuel d’urgence) pour adulte et nourrisson… « C’est vrai que je réside à Bamako, mais je ne peux oublier mon village Baramanougou, c’est pourquoi je songe toujours à partager le peu que j’ai avec les populations de mon village » a fait savoir la donatrice, qui n’en est pas à son premier geste en faveur des populations. « C’est grace aussi à son concours qu’une maternité a été construite dans l’enceinte du Cscom, c’est grâce à elle aussi que le tronçon Tene-Baramandougou longue de 25 km a été nivelé » a fait savoir un notable. Bambo Sissoko, directeur technique du centre de Santé de Baramandougou n’a manqué de rappeler l’importance de cette ambulance pour les patients : « Nous venons de finir une rencontre où le problème de l’évacuation des patients du village vers le Cscom a été posé avec insistance parce qu’on n’avait pas de moyens, la seule ambulance tricycle que le Cscom avait est tombé en panne, cela fait plus d’une année maintenant » a fait savoir le directeur technique du Cscom de Baramandougou. Le président du Cscom, Solo Traoré, tout comme le maire de la commune rurale de Baramandougou, ont remercié la donatrice d’avoir enlevé une épine de leur pied. En plus de cette ambulance, la présidente du parti Synouma, a offert des bouilloires et des nattes pour la mosquée de Baramandougou. Elle a également promis d’offrir un frigo au Cscom du village pour la conservation de certains médicaments. Il faut rappeler que les femmes de Baramandougou ont surtout invité l’enfant du terroir à électrifier le village. Tout en invitant les femmes à être solidaires, Safi a affirmé avoir pris bonne note de cette doléance pour laquelle elle a même entamé les premières démarches. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here