Elections 2018 : Le programme « EMERGE » Pour Appuyer le processus

21
Pour accompagner le processus électoral déjà déclenché, National democratic institute (NDI), sur financement de l’USAID, a créé un programme dénommé «EMERGE » (Empowering malians through elections, reforms and governance efforts). Traduit, cela donne: « Renforcer le processus électoral et les efforts de réformes et de gouvernance au Mali ». Ce programme a été officiellement lancé, hier à l’hôtel Salam, à la faveur d’une cérémonie présidée par le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale, Baba Hamane Maïga. C’était en présence du directeur résident du NDI au Mali, Dr. Badié Hima, du chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis au Mali, Gregory Garland et de nombreux responsables de partis politiques. « EMERGE » est un programme de deux ans (janvier 2018 à janvier 2020) comportant quatre axes stratégiques : la mobilisation et la sensibilisation citoyenne, l’observation électorale nationale non partisane, l’appui aux femmes et aux partis politiques pour l’application effective de la nouvelle loi électorale et le soutien aux partis politiques en vue de contribuer à un processus électoral régulier et apaisé. Pour l’atteinte de ces objectifs, le NDI, selon son directeur, a développé deux approches basées respectivement sur l’appui et le renforcement des capacités des partenaires nationaux, et la mise en œuvre du programme sur les attitudes, les perceptions, les besoins et les attentes des populations maliennes. Ainsi, le NDI a, dans un premier temps, identifié des partenaires qui se sont regroupés en coalitions en vue de travailler sur les quatre composantes du programme EMERGE. Ensuite, avec les représentants de ces coalitions dans les dix Régions et le District de Bamako, le NDI a organisé des «focus group» sur les perceptions et les attitudes des populations ainsi que sur les causes de la faible participation aux élections. Les focus sont complétés et renforcés par une deuxième enquête à travers la téléphonie mobile. Cette double enquête, selon Badié Hima, est en dépouillement et donne déjà des indications utiles pour les campagnes de mobilisation et de sensibilisation qui seront lancées incessamment. En effet, a-t-il révélé, les tendances permettent d’affirmer à ce jour que 70% des Maliens restent convaincus de la capacité du pays à organiser des élections crédibles et transparentes si certaines conditions sont réunies. Pour sa part, Gregory Garland a réaffirmé le soutien des Etats-Unis à notre pays pour l’organisation transparente et inclusive de l’élection présidentielle du 29 juillet prochain. Spécifiquement, les Etats-Unis, par le biais du programme EMERGE, octroient six millions de dollars pour aider notamment à l’accès à l’information afin que les Maliens comprennent les programmes des candidats. Ces appuis ont été jugés précieux par le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale, Baba Hamane Maïga qui n’a pas manqué de souligner les efforts fournis par les autorités pour la bonne tenue des élections en vue. «Au niveau du gouvernement, nous sommes conscients des enjeux», a-t-il déclaré, rappelant le vote de la nouvelle loi devant régir l’élection présidentielle, l’audit du fichier électoral, la conception et la distribution (à partir du mois de juin) des cartes d’électeur et la convocation du collège électoral afin de lever toute équivoque sur la date du 29 juillet. S’y ajoutent les mesures prisent sur le plan sécuritaire et l’élaboration d’un plan de communication sur le processus électoral. Issa DEMBELE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here