Présidence de la République : 51 millions débloqués pour la sécurisation de la résidence privée d’IBK à Sébénicoro investis dans des matériels luxueux

217
Le 03 mars 2017, le marché N°0052 est passé par entente directe entre la Présidence de la République et l’entreprise BAIKHO DECO représentée par son Directeur Général, KIMJONGNAM. L’objet dudit marché est intitulé : « Travaux de sécurisation de la Résidence du Président de la République pour le compte de la Présidence de la République ». Le montant est : cinquante un millions cent trente mille huit cent seize (51 130 816 F cfa). Le délai d’exécution est de 3 mois. Le financement dudit marché est assuré à 100% par le budget national 2017. Dans le tableau de fournitures, aucun matériel de sécurisation n’est mentionné. Il est question plutôt des travaux pour rendre plus luxueux la résidence privée du Président de la République. Les prix unitaires de quelques matériels fournis sont les suivants : F/P WC chaise anglaise : 325 000 ; F/P d’urinoir : 275 000 ;F/P lavabo sur colonne + accessoires : 227 000 ; F/P Pot à balai pour le nettoyage de WC : 36 000 ; F/P Tablette de lavabo en céramique : 33 500 ; F/P Glace de lavabo : 88 500 ; F/P Porte savon : 27 000 ; F/P Porte papier hygiénique : 28 700 ; F/P Porte habit : 35 000 ; Confection de fosse sceptique de 10 usagers : 1 600 000 ; Confection de puisard diamètre 1,5m : 480 000 ; F/P de porte alu 80×220 : 318 000 ; F/P fenêtre alu 120×120 : 275 000 ; Prise pour antenne TV : 5 000 ; coffret électrique : 280 000 ; climatiseur split mural 24 000 Btu/h y compris tuyauterie et toutes les suggestions : 825 000 etc. Ces révélations tombent quelques jours après la rencontre entre IBK et des jeunes avec à leur tête Macki Bah, Président des Jeunes Musulmans du Mali au Palais de Koulouba. Lors de cette rencontre, en répondant à Tiébilé Dramé sur la question des armements, son sport favori de tous les jours, IBK se blanchit tout en faisant croire qu’il n’est pas un homme habitué à la corruption, à la dilapidation du denier public. Il donne comme exemple son lieu de résidence. IBK n’habite pas à Koulouba, ce palais qu’il qualifie d’un des plus beaux de la sous-région, mais chez son père à Sébénicoro. Il y a quelques mois aussi, IBK jurait que la rénovation de sa résidence privée l’Etat malien n’a investi aucun centime. C’est sur fonds propre. Il avance avoir contracté un prêt à la Banque pour la circonstance. Alors que dira-t-il de ce marché passé sur entente directe dont les fonds prélevés sur le budget national pour des travaux de sécurisation de sa résidence sont investis dans autres choses ? Ce marché est la phase visible de l’iceberg. Des proches de Koulouba affirment que la résidence d’IBK a coûté très cher au contribuable malien. Voilà des actes qui méritent une forte condamnation suivie de pressions pour qu’IBK rembourse l’argent du peuple malien. Cette responsabilité revient à la classe politique et la société civile comme ce fut le cas en Afrique du Sud, l’île Maurice… où les présidents ont été contraints à la démission. Jacob Zouma pour l’Afrique du Sud a été aussi condamné à rembourser l’argent du contribuable Sud-Africain illégalement investi dans sa résidence privée. Kèlètigui Danioko

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

1 commentaire

  1. Plus pressé que la musique on danse mal. Attendez que le Vérificateur Général passe à la présidence.
    Les maliens ont besoin de savoir où la justice en est avec les 200 dossiers du vérificateur général que IBK a transmis à la justice. Passes à la justice pour ces dossiers, au lieu d’écrire des choses montées de toute pièce.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here