Zégué et l’OIF en 2018 : La position de Macron empêcherait-elle le soutien d’IBK au prétendant ?

1
En Décembre 2017, le jeune Malien Zégué dit Moussa DIARRA (25 ans) avait rendu public son projet de candidature pour briguer le poste de secrétaire général de l’organisation internationale de la francophonie (OIF). Suscitant beaucoup d’émoi dans le monde francophone, l’admiration et les encouragements étaient venus de partout pour saluer cette audace du jeune, puisqu’il devient, à ce jour, le plus jeune candidat à vouloir briguer ce poste international. Il faut aussi saluer les motivations de sa candidature qu’il avait données en prélude des visions « pragmatiques » de son programme d’actions. Le jeune Zégué avait alors officiellement écrit au gouvernement Malien ainsi qu’au Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar KEITA, pour solliciter le soutien du gouvernement Malien, à travers un parrainage diplomatique de sa candidature. Depuis, il attend (et continue d’attendre) la décision des autorités. Mais selon une information relayée par la radio France internationale (RFI), si elle venait à être confirmée, risque à coup sûr, de compromettre le soutien d’IBK au jeune Zégué. En effet, selon un site d’information burundais, RFI aurait annoncé que le Président Français Emmanuel MACRON, a officiellement décidé de soutenir la candidature de Madame Louise Mushikiwambo, Ministre Rwandaise des affaires étrangères. Selon RFI, le Président Macron aurait déclaré qu’elle : « a toutes les compétences pour bien gérer ce poste. Et en plus elle maîtrise très bien la langue française. » Des rumeurs circulaient déjà depuis plusieurs semaines, estimant que c’est l’Élysée qui aurait elle-même demandé à la Ministre Rwandaise de se présenter. La France voudrait ainsi, soigner ses relations avec le Président Paul Kagamé et éventuellement faire revenir le Rwanda au sein de la francophonie, au regard du poids de plus en plus fort du leadership du Président Kagamé ? Ce soutien du Président Macron risque, de compromettre celui d’IBK à Zégué (s’il est vrai qu’il comptait bien le lui donner en tout cas). Connaissant le Président Malien, il y’a en effet de fortes chances qu’il s’aligne derrière la position de Macron et soutenir la ministre Rwandaise. C’est d’ailleurs l’un des grands problèmes de beaucoup dirigeants Africains, ils n’ont pas de décision propres, ils « suivent » toujours ce que la France décide. En 2014, l’ancien Président Dioncounda TRAORÉ, aurait lui aussi été lâché par le Mali (toujours sous IBK) quand le Président HOLLANDE avait décidé de soutenir la candidature de Michaelle Jean (actuelle SG de l’OIF et ancienne Gouverneure générale du Canada). Joint au téléphone depuis l’Algérie où il se trouve actuellement, Zégué dit Moussa DIARRA, se dit « serein et imperturbable par cette nouvelle. » Le jeune leader ajoute que « Le Président MACRON s’est décidé en tant Président de la France, et il reste au Président IBK de se décider en tant Président du Mali. Debout et actif jusqu’au bout est ma philosophie et mon slogan, et j’y resterai fidèle. Cette information ne va ni nous décourager, ni nous amener à signer forfait. C’est un combat de visions et de convictions et ce serait dommage que l’Afrique continue dans le suivisme ou à attendre toujours des ordres de la part de l’autre. » L’ancien Premier Ministre Béninois Lionel Zinsou, risque lui aussi d’être beaucoup bouleversé par cette décision de MACRON, car comptant sur sa proximité avec ce dernier, il comptait également beaucoup sur son soutien, toujours dans le cadre de cette élection, prévue pour le mois d’Octobre prochain à Erevan en Arménie. IBK suivra-t-il Macron comme il l’a fait avec Hollande en 2014 ? Lâcherait- il Zégué, comme tout porte à croire qu’il avait lâché le Professeur Dioncounda Traoré, en 2014 ? Si sa décision était d’aventure défavorable, quelles options, le jeune Zégué devrait envisager? Autant de questions auxquelles on ne tardera certainement pas à apporter des réponses. Kibili Dembélé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here