Election présidentielle du 29 juillet 2018: Le Parena votera pour Soumaïla Cissé, candidat de l’URD

25
Le Parti pour la Renaissance Nationale (PARENA) dirigé par l’ancien ministre, Tiébilé Dramé, s'est réuni en Conseil National extraordinaire les 25 et 26 Mai 2018 au Palais de la Culture Amadou Ampathé Ba de Bamako. Le Conseil National a examiné la situation politique et sécuritaire nationale, la question de la candidature à l'élection présidentielle du 29 Juillet 2018, la vie du Parti et la mobilisation pour la campagne électorale. A l’issue des travaux placés sous la présidence du président du parti, Tiébilé Dramé, le Conseil National décide de ne pas présenter une candidature à l'élection présidentielle pour conforter l'unité de l'opposition. En conséquence, le Conseil National du Parena décide de soutenir la candidature de Soumaila Cissé, candidat de l'URD (Union pour la République et la Démocratie). Très ému du choix porté sur sa personne, l’honorable Soumaïla Cissé qui était présent dans la salle a demandé à Tiébilé Dramé de bien vouloir diriger l’équipe de sa campagne électorale. Plusieurs personnalités ont pris part au 2ème Conseil national extraordinaire du Parti pour la renaissance nationale (Parena). Parmi ces figures emblématiques, nous pouvons citer entre autres : le président de l’URD, l’honorable Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition malienne, l’ancien président de l’Assemblée nationale du Mali, Pr Ali Nouhoum Diallo, le président de l’Adp-Maliba, l’honorable Amadou Thiam, le président du MPR, Choguel Kokala Maïga, Oumar Hammadoun Dicko du PSP, Souleymane Koné des Fare Anka wuli et bien d’autres. Les travaux de la deuxième journée, le samedi 26 mai 2018, ont débuté aux environs de 11 heures avec l’exécution de l’hymne national du Mali, l’hymne du Parena et l’hymne de l’Urd. Puis s’en est suivie la projection d’un film qui retrace les 5 ans de mauvaise gouvernance par le régime en place. Ainsi, après le portrait du président du Parena, Tiébilé Dramé, ancien ministre et ancien député, le diplomate Moussa Makan Camara du Parena a lu la Résolution du 2ème Conseil national extraordinaire tenue les 25 et 26 mai 2018 à Bamako. « Le Conseil National a examiné la situation politique et sécuritaire nationale, la question de la candidature à l'élection présidentielle du 29 Juillet 2018, la vie du Parti et la mobilisation pour la campagne électorale. Suite à l'exposé sur la dégradation de la situation sécuritaire dans les régions du Nord, du Centre et même du Sahel Occidental, le Conseil National a exprimé ses vives préoccupations en particulier la généralisation de l'insécurité, les conflits intra et intercommunautaires et leur conséquences sur la vie des populations concernées. Examinant la situation politique nationale, les Délégués ont salué les efforts du Président Tiebilé Dramé et des membres du Comité Directeur ainsi que le courage avec lequel ils ont assumé leur rôle d'opposants en stigmatisant les dérives graves du régime, la gouvernance patrimoniale faite de tâtonnements, d'improvisation, de détournements impunis des maigres ressources publiques, de pillage sans précédent dans notre histoire nationale, des ressources publiques, précipitant à nouveau le Mali au bord d'un nouvel effondrement », a déclaré Moussa Makan Camara. En ce qui concerne la question de la candidature à l'élection du Président de la République le 29 Juillet 2018, le Conseil National a écouté la stratégie déployée par le Parti à savoir, la constitution d'une large coalition pour battre le candidat sortant afin d'éviter au Mali d'avantage d'épreuves et de souffrances. A cet effet, le Conseil National a salué le rôle d'artisan déterminant joué par le Président du Parti dans l'échec du projet de révision constitutionnelle, dans la constitution de la Coalition pour l'Alternance et le Changement dont le Manifeste a été signé le 29 Avril 2018 et dans l'élaboration en cours, du Programme Minimum Commun. ‘’ Nous avons besoin d’un président qui a pitié du Mali et du peuple malien’’ « Considérant la nécessité de constituer une large coalition pour battre le Président sortant ; Considérant le fait que le Président du Parti est le premier leader politique à avoir demandé l'unité de l'opposition pour s'inscrire dans la dynamique de l'alternance et du changement ; Considérant que depuis les élections présidentielles de 2013 et les cinq années qui ont suivi, le PARENA a travaillé avec l'Union Pour la République et Démocratie et (URD) au sein de l'opposition démocratique et républicaine et sur le plan bilatéral ; Considérant que le PARENA et l'URD ont signé le Manifeste pour l'alternance et le changement, conçu comme un impératif de survie et de sécurité nationale pour notre pays ; Le Conseil National décide de ne pas présenter une candidature à l'élection présidentielle pour conforter l'unité de l'opposition. En conséquence, le Conseil National décide de soutenir la candidature de Monsieur Soumaila Cissé, candidat de l'URD », stipule la Résolution issue des travaux du Parena. A cette fin, le Conseil demande aux membres des Comités, des Sous Sections, des Sections, des Fédérations de Cercle, des Coordinations régionales, du Mouvement des femmes, du Mouvement des jeunes, du Conseil Consultatif des cadres et du Comité Directeur du PARENA de se mobiliser pour demander aux militantes et aux militants PARENA de voter pour le candidat Soumaila Cissé à l'élection présidentielle du 29 Juillet 2018. « Par conséquent, les délégués demandent au Président du Parti et aux membres du Comité Directeur de convenir avec le Président et la direction de l’URD et des autres partis de la coalition, des modalités d’organisation conjointe de la campagne électorale et du contenu d’un programme commun de gouvernement », conclu Moussa Makan Camara. Prenant la parole, le président du Parti pour la renaissance nationale (Parena), Tiébilé Dramé abonde également dans le même sens que la Résolution. « Compte tenu de la situation du pays, le Conseil National du Parena a décidé de soutenir la candidature de Soumaila Cissé, candidat de l'URD, pour la réalisation de l’alternance », a-t-il dit. Avant de féliciter les responsables, les militants et sympathisants du parti Bélier Blanc d’avoir pris cette décision. Selon lui, le prochain président du Mali doit être le contraire de l’actuel président, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK). « Nous avons besoin d’un président qui a pitié du Mali et du peuple malien, un président qui respecte les citoyens maliens, et qui voyage un peu moins. 160 voyages à moins de 5 ans à l’extérieur, c’est un peu beaucoup. Ce qui fait un total de 40 voyages par an. Nous avons besoin d’un président qui peut bien gouverner le Mali», a souligné Tiébilé Dramé. Selon lui, Soumaïla Cissé est un travailleur et compétent. « Soumaïla Cissé sera notre porte étendard, nous avons créé une coalition pour l’alternance et le changement. Nous travaillons sur un programme minimum commun pour l’alternance et le changement pour redonner l’espoir à notre pays. Nous allons nous mobiliser pour soutenir la candidature de Soumaïla Cissé. Le futur président du Mali sera Soumaïla Cissé qui sera le contraire d’IBK. Il aura de la considération pour notre peuple. Le prochain président ne voyagera pas pendant qu’on enterre les Famas qui sont morts pour le Mali à Diabaly et à Nampala, cela est arrivé en mai 2017, le président a pris son avion pour aller en Azerbaïdjan », a-t-il dit. ‘’J’ai demandé à Tiébilé de bien vouloir diriger l’équipe de campagne’’ Très ému, l’honorable Soumaïla Cissé, qui était aux cotés de Tiébilé Dramé a vivement remercié le Parena pour le choix porté sur sa personne. « Je suis très ému parce que c’est une marque de confiance et de considération. Je voudrais en profiter pour remercier les militants et les militantes du Parena. Je voudrais particulièrement remercier Tiébilé Dramé qui est un homme de conviction, c’est un homme en qui on peut croire, c’est un homme qui a un passé, c’est un homme qui a eu des résultats. Souvenez-vous des accords de Ouagadougou, sans Tiébilé Dramé, on n’aurait pas eu des élections. Le mouvement dans lequel nous sommes aujourd’hui, nous le devons en grande partie à Tiébilé Dramé. Beaucoup de gens ne le savent pas, c’est lui l’initiateur de la Plateforme Antè Abana. Nous allons réussir par ce que notre relation est fondée sur la vérité, fondée sur les débats contradictoires. Aussi, j’ai demandé à Tiébilé de bien vouloir diriger l’équipe de campagne. On le sait parce que celui qui dirige l’équipe de campagne, on croit en sa vision, on croit en son parti, on croit en sa capacité de rassemblement. Tiébilé a été le premier à dire : rassemblons-nous », a expliqué Soumaïla Cissé. Par ailleurs, il a souhaité à ce que le Mali retrouve sa grandeur d’antan. « Nous serons exemplaires. Nous n’avons rien à voler ou à cacher et nous sommes ouverts à toutes les propositions. Merci au Parena, merci à Tiébilé Dramé, merci aux jeunes du Mali qui ont cru à nous et qui étaient nombreux dans cette salle, grâce à eux, nous aurons la victoire », a conclu l’honorable Soumaïla Cissé. Aguibou Sogodogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here