Parlement panafricain : La 2è vice présidente s’est entretenue avec le président de la République

18
À coup sûr, la diplomatie parlementaire malienne vient de réaliser un bel exploit. C’est en effet avec une immense joie et une réelle fierté que nos compatriotes ont appris, le 10 mai dernier, l’élection de la députée élue dans la circonscription de Bourem, Mme Haïdara Aïssata Cissé, dite Chato, au poste de 2è vice présidente du parlement panafricain. Quelques jours après cette brillante élection, l’heureuse élue a été reçue en audience, mercredi dernier à Koulouba, par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Elle était accompagnée des autres députés maliens membres du parlement panafricain dont le siège se trouve à Johannesburg, en Afrique du Sud. A l’issue de l’audience, Mme Haïdara Aïssata Cissé a d’abord, confié être animée d’un sentiment de satisfaction, d’honneur et de dignité. «Nous sommes venus remettre à César ce qui lui appartient, parce que le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, était au parlement panafricain, étant pratiquement l’un des conseillers de tous les présidents qui sont passés là. Il avait sa touche derrière toutes les décisions qui se prenaient», a-t-elle expliqué. Selon Haïdara Aïssata Cissé, le Mali, depuis 2004, le Mali n’avait pas été membre du bureau du parlement panafricain, estimant qu’un Malien en soit aujourd’hui vice-présidente est un honneur pour notre pays, un honneur pour elle-même, un honneur surtout pour ses collègues maliens membres de cette institution. En outre, l’élue a confié qu’en se rendant à Koulouba, ses collègues et elle étaient venus prendre des conseils auprès du chef de l’Etat. «Le président vient de nous donner les conseils qu’il faut pour la réussite de la mission. Par exemple, il nous a dit d’être humbles, de travailler pour l’Afrique comme le président feu Modibo Keïta l’a fait en son temps. Je crois que ce sont des mots forts qui encouragent. Je ferai ce qu’il a dit», a-t-elle assuré. Parvenant difficilement à dissimuler son émotion, la parlementaire a avoué que ses collègues et elle-même ont été bien reçus par le président Keïta qui leur a aussi demandé d’être soudés. Parce que, a-t-elle reconnu, la délégation malienne était très soudée derrière sa candidature dans un premier temps, ajoutant qu’après, le Mali a fait en sorte que toute l’Afrique de l’Ouest soit soudée derrière. «Je suis vice-présidente de toute l’Afrique, mais j’ai quand même un privilège, c’est que je suis Malienne, j’ai mon modèle : Ibrahim Boubacar Keïta qui est très panafricain. Ce qu’il ne faut pas oublier de dire, c’est qu’on a fait une campagne extraordinaire en disant que le Mali a été le premier pays à avoir ratifié le traité de Malabo. Ce traité fera du parlement panafricain un parlement législatif, jusqu’ici c’est un parlement consultatif», a conclu Mme Haïdara Aïssata Cissé. Massa SIDIBÉ Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here