14ème édition de la journée du paysan : Relever le défi du secteur agricole

20
S.E Ibrahim Boubacar Keita, président de la République du Mali, a procédé mercredi dernier, a kangaba (region de koulikoro) au lancement de la 14è édition de la Journée du paysan, couplée à la campagne agricole 2018-2019, sous le thème « la responsabilité des exploitants miniers pour une agriculture durable ». C’était en présence du Pr. Nango Dembélé, ministre de l’Agriculture, M. Bakary Togola, président de l’APCAM, des représentants des Organisations paysannes, des membres du gouvernement et les présidents des institutions de la République. La rencontre a également marqué la présence des notabilités, des chefs coutumiers, des chefs religieux et des représentants de toutes les communes de Minidian. En effet, les Journées du paysan est un cadre d’échange qui vise à restaurer un dialogue direct entre le président de la République et les producteurs agricoles autour des préoccupations majeures de la mise en œuvre des politiques de développement du secteur agricole. N’zee Synayoko, maire de la commune de Minidian, a pris la parole pour souhaiter la bienvenue au président de la République du Mali et sa forte délégation. le Maire de la commune de Minidian a ensuite rappelé les multiples engagements tenus par le président IBK lors de sa campagne électorale. En effet, le président IBK lors de son passade à Kangaba avait promis de réhabiliter le monument de Kourakanfouka, la route qui lie Kangaba à balanza et celle de Selingué, d’aménager un terrain sur lequel les femmes rurales pourraient faire des cultures maraichères, et de construire une maison des jeunes… A sa suite, les Représentants des agriculteurs, des éleveurs, des pêcheurs et pisciculteurs, des planteurs, des femmes et jeunes ruraux ainsi que le président de l’APCAM, se sont succédés pour saluer le président IBK et son gouvernement pour les efforts qu’il déploie pour le développement du secteur agricole. Concernant la campagne agricole 2018-2019, les paysans ont recommandé la poursuite des aménagements hydro-agricoles, la bonne gestion des cautions d’engrais, l’équipement des producteurs, la limitation des importations des produits agricoles en fonction des besoins nationaux. A cela s’ajoute la circulation des engins à deux roues de 06 heures à 18 heures afin que les producteurs puissent s’occuper de leurs activités agricoles. Les pécheurs et les pisciculteurs ont à leur tour, demandé à IBK de ramener les subventions des intrants et équipements à 50%, de former les pêcheurs en production d’alevins, d’équiper les jeunes pêcheurs et d’organiser des voyages d’études et d’échanges d’expérience à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Prenant la parole, le chef de l’Etat a reconnu que toutes ces doléances formulées sont pertinentes car elles évoquent des aspects dont ont besoin les agriculteurs pour une meilleure productivité agricole. Le président IBK a ensuite promis d’aider les agriculteurs car, selon lui, “aider les agriculteurs, c’est nous aider nous-mêmes puisqu’ils nous nourrissent tous. Et je ferai tout ce je peux pour aider les acteurs du monde rural ». Le président de la République a aussi attiré l’attention des jeunes qui abandonnent les champs au profit des sites d’orpaillages qui leur conduisent très souvent à la mort. « C’est une situation très préoccupante dans notre pays et les mesures nécessaires seront prises pour faire stopper ces pratiques », a promis IBK. Le Chef de l’Etat a également dit être comblé et très fier des résultats de la précédente campagne agricole dont les objectifs ont été atteints à 95%. « J’invite donc les acteurs clés de l’agriculture à fournir plus d’effort pour faire davantage ou maintenir les résultats précédents » conclura IBK. Karim Sanogo Depuis Kangaba Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here