Investissement des collectivités territoriales : La Coopération allemande sonne le retour effectif des PTF

27
33 millions d’euros. C’est le montant que la coopération d’Allemagne (KFW) au Mali s’engage à travers les PACT IV et V à apporter aux collectivités territoriales du Mali afin qu’elles puissent jouer pleinement leur partition de vecteur du développement local. Les deux programmes ont été lancés à la faveur d’un atelier qui s’est tenu les 14 et 15 mai, sous l’égide du département en charge de la Décentralisation et des Collectivités représenté par le conseiller Mohamed Lamine. C’était en présence du DG de l’Agence nationale d’investissement des collectivités territoriales, Modibo Cissé et le représentant de l’ambassadeur d’Allemagne au Mali, André Budick et plusieurs présidents de conseil régional. Les PACT IV et V, selon le DG de l’ANICT, Modibo Cissé, sont d’autant utiles et importants qu’ils permettent aux collectivités territoriales de jouer pleinement leur partition de vecteur du développement local à travers la réalisation d’infrastructures socio-économique de base et dans l’observance des principes de bonne gouvernance. Persuadé que la contribution des deux programmes à l’optimisation des efforts du gouvernement et de ses partenaires Allemand passe par la bonne gouvernance, le DG a affirmé sa détermination à veiller au respect scrupuleux des règles de bonne gestion et a rassuré de la mise en œuvre correctes des recommandations issues des différentes missions d’audits de la KFW. Il en va, à ses yeux, de la satisfaction des attentes de l’Etat, de ses partenaires ainsi que des principaux usagers de l’ANICR que sont les collectivités territoriales. Pour André Budick, conseiller économique de l’ambassadeur d’Allemagne au Mali, depuis 1992, le Mali fait d’énormes progrès en matière de décentralisation en posant les bases politiques et administratives nécessaires. «l’Allemagne a soutenu, soutient et soutiendra le Mali dans l’approfondissement systématique de la décentralisation, essentiel pour développement d’un pays», a-t-il martelé en renouvelant l’accompagnement de son pays avant d’inviter le gouvernement d’assumer ses responsabilités dans la redynamisation du processus décentralisation dans le cadre du besoin des collectivités territoriales locales et régionales. Le représentant du ministre des Collectivités territoriales a remercié pour sa part la KFW pour la pertinence des projets et programmes qu’elle initie pour les collectivités territoriales du Mali et s’est réjoui de la vocation du PACT IV à promouvoir le développement local à travers l’amélioration du cadre de vie des populations concernées et la mise à leur disposition d’infrastructures socio-économiques de base. Il a par la même occasion rassuré la coopération allemande de l’engagement de son département quant à la mise en œuvre efficace des programmes en questions. Et d’exhorter les acteurs de l’ANICT à une meilleur utilisation de l’aide publique au développement en associant les populations à l’identification, la validation et la mise en œuvre des projets et programmes dans les secteurs prioritaires de l’Etat. A signaler que les PACT IV et V ont pour objectif de renforcer la capacité de l’Etat dans la mobilisation des ressources financières, le développement économique régional et la fourniture des services publics de base par les collectivités territoriales, et s’inscrivent dans le prolongement des PACTII et III. En guise de rappelle, le PACT II, avec un montant de plus de 5 millions d’euros, a permis la réalisation de 583 projets des collectivités, en 2002, et 604 projets entre 2007-2010, pour un montant de plus de 11 millions d’euro. Quant au PACT III, avec ses 15 millions d’euro, il a permis de réaliser 1727 projets de 2011-2013. Pour ce qui concerne le PACT IV, il vise à contribuer au financement des infrastructures économiques structurantes au profit des villes moyennes sélectionnées. Avec comme objectif de promouvoir la mise à disposition pérenne d’infrastructures socio-économiques et administratives par les collectivités territoriales pour qu’elles puissent assurer une meilleure partition dans le développement économique régional.Quant aux PACT V, il vise à soutenir le processus de décentralisation au Mali par la préservation des marges de manœuvre financières des collectivités territoriales ainsi que par le maintien et le renforcement du fonctionnement du mécanisme de transfert du fonds national. Quoi qu’il en soit la démarche de la Coopération allemande vient confirmer un retournement évident de la tendance des partenaires de la décentralisation à la retenue depuis la crise de 2012. Le geste de la KFW va sans doute entraîné sans son sillage d’autres acteurs européens déjà signalés comme l’AFD, le Royaume du Danemark et Lux-Développement. Tous semblent motivés par les gages de bonne gestion et d’efficacité que leur donne l’actuel directoire de l’Anict. Amidou Keita

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here