«Dans sa participation à la Majorité, la CODEM a bien rempli ses missions avec loyauté et responsabilité malgré les obstacles rencontrés dans cette participation» évaluent les responsables du parti politique

2
La Convention pour le Développement du Mali (CODEM) a tenu le samedi 26 mai dernier sa 3ème Conférence Nationale au Pavillon des Sports du Stade Modibo Keita. Des délégués venus de l’intérieur et de l’extérieur du pays ont participé à cette rencontre couplée avec la célébration du dixième anniversaire du parti. Les participants à cette conférence ont étudié une recommandation du congrès de Mai 2017 avec comme objectif de dégager la position du parti face à l’élection présidentielle de juillet 2018. Sur ce point, la conférence a décidé que le parti doit présenter un candidat et le choix s’est porté sur le Président Housseyni Amion Guindo pour être le porte-étendard du parti au scrutin présidentiel de juillet prochain. «A la CODEM, nous sommes conscients que les prochains mois seront déterminants dans la vie de notre nation. C’est pourquoi nous comptons jouer pleinement notre rôle de parti politique majeur au regard de l’enjeu», disait Housseyni Amion Guindo, à l’ouverture de cette conférence. Pour lui, «au-delà des attentes légitimes des populations, qui se traduisent par la création d’emploi, la santé pour tous, une bonne école pour tous, la sécurité et la paix, la bonne tenue de l’élection présidentielle entre autres, ces élections doivent se dérouler de façon inclusive sur tout le territoire malien dans les meilleures conditions de transparence afin d’aboutir à des résultats acceptés de tous. Nous demeurons convaincus que cette attente est partagée par l’ensemble de la classe politique». Ainsi investi comme candidat par cette 3ème Conférence Nationale, le président Housseyni Amion Guindo a promis d’apporter sa contribution à l’avènement d’un Mali nouveau, un Mali plus sécurisé, en paix, dans la stabilité, avec beaucoup d’opportunités économiques, d’emplois pour nos jeunes et surtout, une écoute particulière, accordée aux nobles et légitimes attentes de nos populations. Un Mali nouveau dont la justice sociale sera, plus qu’un discours, une réalité, confortant le vivre ensemble. Aussi, il importe de retenir que la Conférence a évalué la participation du parti à la majorité présidentielle en constatant que la CODEM a bien rempli et réussi ses missions avec loyauté et responsabilité malgré les obstacles rencontrés dans cette participation. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here