Démission à la CODEM : Amadou Ombotimbé et Koutta Touré claquent la porte

1
Jusqu’à quand l’hémorragie va-t-elle s’arrêter au sein de la Codem ? C’est la question qui est aujourd’hui sur toutes les lèvres car depuis la démission avec fracas de l’Honorable Hady Niangadou qui a considérablement implanté le parti en commune II et par ailleurs dans plusieurs localités du pays, beaucoup de cadres et militants ont à leur tour démissionné pour le rejoindre dans la nouvelle formation politique qu’il vient de lancer. Il s’agit du Mouvement pour le Mali (Mpm). Le Mouvement pour le Mali (Mpm), ce parti qui soutient sans détour les actions du président de la République est aujourd’hui le point de refuge de tous ceux qui se reconnaissent aux actions du président IBK et des cadres et militants de la Codem déçus de la gestion du parti de la Quenouille par son premier responsable, Housseyni Amion Guindo dit Poulo. De sa création à nos jours, des sources dignes de foi sont formelles : près de la moitié des membres qui composent le bureau national ont rejoint le Mpm et surtout les têtes pensantes du parti qui ont posé la première pierre avec Poulo. Parmi ceux-ci, on peut citer le député de la commune I, Boulkassoum Touré, Baba Tékété Wagué, Harouna Barry, Amadou Saye, Dr Ousmane Sacko, des conseillers communaux dans le district de Bamako et dans plusieurs régions du Mali, les coordinateurs de Kayes et de Ségou. A ceux-ci, il faut ajouter de très nombreux militants à la base. “Hady Niangadou, au-delà de la politique, investit beaucoup dans le social car il a construit plus de 40 châteaux d’eau dans le district de Bamako dont dans les mosquées, il a aussi éclairé des rues avec des lampadaires. Il fait gratuitement des caniveaux et des pavés gratuitement dans certains quartiers” a fait savoir un démissionnaire. Ce n’est pas tout car, à le croire : “Lorsque Hady Niangadou intégrait la section de la commune II, il a trouvé sur la table plus de 36 mois d’arriérés de location qu’il a réglés d’un coup. A travers son engagement auprès de la population et pour le parti, nous avons pu avoir un député en commune II et 8 conseillers communaux. Sur ces 8, 7 ont démissionné pour le Mpm dont les 1er, 2ème et 4ème adjoints du maire de la commune ” nous a révélé un autre démissionnaire. Avant d’ajouter que ces derniers jours, une autre vague de démissions a été enregistrée au sein de Codem, surtout dans les sections des communes I, II et VI, de Kita, de Koro, au profit du Mpm. Parmi ces démissionnaires, on retrouve notre confrère Amadou Ombotimbé. Il occupait le poste de conseiller spécial de Poulo, chargé de la communication et aussi secrétaire à la Communication à la section de Koro. Le premier vice-président de la jeunesse de la Codem, Koutta Touré, non moins secrétaire général du parti en commune I, a aussi tourné le dos à la Codem. Une autre démission retentissante, c’est celle de 13 membres de la section de Kita, avec deux conseillers communaux. Kassoum THERA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here