«Convention des bâtisseurs» : Pour une possible candidature unique à l’élection présidentielle

1
Plusieurs candidats à la présidentielle viennent de mettre leurs énergies en partage dans une nouvelle alliance politique et sociale dénommée «Convention des bâtisseurs». Dramane Dembélé, Hamadoun Touré, «Alliance Kayira», Housseyni Amion Guindo, «Codem», Moussa Sinko Coulibaly, «Alliance pour le Changement», Moussa Mara, «Yéléma/PUR», Modibo Sidibé, «NPP», Clément Mahamadou Dembélé, «CPC Mali Ko», Mountaga Tall, « UMA», sont les signataires de la charte des Bâtisseurs. D’autres candidats sont attendus, à l’instar d’Oumar Mariko, de Soumana Sako et Niankoro Yeah Samaké. La liste pourrait se rallonger au fil du temps. La présidentielle du 29 juillet n’a pas encore fini de nous réserver de grandes surprises. Si l’on jugeait improbable le rapprochement entre certains candidats déclarés à l’élection du président de la République, les faits viennent de nous faire mentir. Dramane Dembélé, Hamadoun Touré, «Alliance Kayira», Housseyni Amion Guindo, «Codem», Moussa Sinko Coulibaly, «Alliance pour le Changement», Moussa Mara, «Yéléma/PUR», Modibo Sidibé, «NPP», Clément Mahamadou Dembélé, «CPC Mali Ko», sont désormais décidés à fédérer leurs énergies dans la perspective de la présidentielle du 29 juillet. Ils pourraient être rejoints par d’autres candidats tels Oumar Mariko, Soumana Sako et Niankoro Yeah Samaké. Ils viennent en tout cas de signer un protocole d’accord entre candidats à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. La nouvelle alliance politique et sociale se dénomme «Convention des bâtisseurs». Cette convention a pour but de protéger le Mali, d’apporter des vraies réponses aux problèmes d’ordre économique, politique, sécuritaire, social et culturel. Les signataires de la charte décident ainsi de créer un pôle d’échange et de concertation dénommé Convention des Bâtisseurs dont la création sera notifiée à toutes les structures nationales en charge des élections au Mali et à tous les partenaires intervenant dans le domaine des élections aux fins de consultation et d’implication dans le processus électoral ; de mettre en commun toutes leurs ressources humaines, matérielles et logistiques en vue de participer et de contrôler le processus électoral de bout en bout ; de respecter scrupuleusement les règles de bonne conduite, de coopération loyale, de confidentialité, de mutualisation et de totale solidarité inhérente à de tels accords. Les Bâtisseurs entendent également prendre l’opinion nationale à témoin sur le respect scrupuleux des engagements souscrits. Ils comptent participer ensemble à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018 et de la manière suivante : soit les candidats de la Convention s’efforcent à obtenir une candidature unique ou à défaut un nombre restreint de candidats pour l’élection présidentielle. Ce premier cas de figure prévoit aussi : «au sein de la Convention le candidat qui franchit le premier tour des élections présidentielles sera soutenu et accompagné par l’ensemble des signataires du présent Protocole et ce pendant et après la période électorale. Le candidat en cas de victoire à l’issue des élections s’engage expressément à tenir compte des points clés contenus dans les programmes des autres candidats. Ces points seront discutés et adoptés entre les deux tours de l’élection présidentielle.» Par ailleurs, dans le cadre de l’organisation des autres élections, notamment législatives, régionales et municipales, la Convention des Bâtisseurs privilégie les listes communes de la Convention pour la mutualisation humaine, logistique et matérielle. Sinaly KEITA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here