Mali : l’ONU appelle au calme après de violents affrontements lors de manifestations à Bamako

174
Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a déclaré samedi suivre avec préoccupation l’évolution de la situation au Mali et les violents affrontements déclenchés par la tenue de manifestations de l’opposition le même jour dans la capitale Bamako. Le chef de l’ONU a appelé « toutes les parties au calme et à la retenue » et a exhorté « les acteurs politiques et de la société civile à privilégier le dialogue pour maintenir un environnement propice à la tenue d’élections crédibles et transparentes ». « Les Nations Unies sont prêtes à soutenir un règlement pacifique des différends entre les parties », a dit son porte-parole adjoint Farhan Haq, dans une déclaration à la presse. Une séquence électorale va bientôt commencer au Mali, avec un scrutin présidentiel et des élections législatives prévues dans les mois à venir. Le Secrétaire général s’est félicité lors de sa récente visite les 29 et 30 mai au Mali des avancées constatées dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale. « Il souhaite que cette dynamique positive se poursuive avec la tenue d’élections dans un climat apaisé », a dit son porte-parole adjoint. « Le Secrétaire général déplore l’interdiction par le gouvernement de la tenue de manifestations des partis de l’opposition, rappelant l’importance d’un dialogue politique inclusif au Mali. Il appelle également le gouvernement malien à assurer la protection des droits de l’homme fondamentaux et la liberté d’expression et de manifester pacifiquement, y compris dans le cadre de l’état d’urgence actuellement en vigueur », a-t-il ajouté. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here