Agitation de l’opposition : Quand la fermeté de SBM fait avorter la marche

24
Malgré l’interdiction du gouvernement fondée sur ‘’l’Etat d’urgence en vigueur’’, les membres de l’opposition Républicaine en complicité avec certains activistes ont tentés de battre le pavé, le samedi 02 juin, pour dit-il « la levée de la censure sur l’ORTM et la tenue d’élection transparentes». Ils en ont été empêchés par les forces de l’ordre. Ces derniers, bien organisés selon nos informations, avaient pris toutes les dispositions pour empêcher le départ des marcheurs. Selon le témoignage d’un marcheur sur les ondes de la radio Kledu, tout a commencé avec les disputes qui ont éclaté entre la foule et les agents de force de l’ordre. Ces derniers auraient montré aux marcheurs la ligne rouge à ne pas franchir. «La tension est montée d’un cran, et soudain ils ont commencé à gazer les gens » raconte l’auditeur. La foule fut alors dispersée à coup de gaz lacrymogène, obligeant certains barrons de l’opposition tel que le secrétaire général de PARENA, Djiguiba Keita, a se terré pendant des heures au siège de l’ADP Maliba. Chacun se chercha le cou. A 13 heures, tout était revenu normal. On parlait d’une dizaine de personnes blessées du côté de l’hôpital Gabriel Touré dont l’un des candidats à la présidentielle de Juillet 2018, Mamadou Igor Diarra, qui a été légèrement blessé. Aux dernières, nouvelle, on apprenait que la marche a été reprogrammée pour le 31 Juillet prochain. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here