Me Malick Ibrahim : « le PDES n’a qu’un seul bureau…ayant été toujours de l’opposition. Celui dirigé par Mohamed Diabasy est fantoche. »

8
Le Parti pour le développement économique et la solidarité (PDES) a tenu une conférence de presse le samedi 26 mai à la Maison de la presse. Objectif : expliquer à l’opinion nationale et internationale le dénouement du 2ème congrès du parti et dénoncer la volonté de certains membres à ternir l’image du parti. Cette conférence a principalement animé par le vice-président du parti son vice-président, Me Malick Ibrahim. On notait également la présence du Président du parti, Djibril Tall, de Moulaye Haidara, 1er vice-président, Mme Kanté Dandara Touré, Président des femmes du parti, Nouhoum Togo, chargé de Communication et le Président des jeunes du Parti. Après avoir expliqué l’issue du 2ème congrès ordinaire, tenu du 5 au 6 mai au pavillon des sports du stade Modibo Kéïta de Bamako, le conférencier Malick Ibrahim, a dénoncé l’attitude indigne de certains membres du parti qui ont pris la liberté de mettre en place un bureau ‘’fantoche’’ tard dans la nuit juste après le second congrès ordinaire dirigé par Mohamed Dibassy (président d’honneur). Me Malick Ibrahim dira par la suite que « le PDES n’a qu’un seul bureau…ayant été toujours de l’opposition. Celui dirigé par Mohamed Diabasy est ‘’fantoche’’. » . À l’entendre, « c’est après la cérémonie de clôture du congrès que certains cadres sont retournés dans la salle pour soi-disant tenir leur congrès sous une protection policière très importante. Au cours dudit congre, le bureau fantoche a exprimé son soutien à la candidature d’IBK. Ce que nous déplorons, c’est la présence de l’ORTM, la chaine de télévision nationale, dans la salle pour assurer la couverture médiatique ». Selon lui, il n’est pas question de soutenir la candidature d’IBK à la prochaine élection présidentielle, car cette question est en réflexion à l’interne. « Le Comité directeur national (CDN) rassure que conformément aux résolutions du congrès, la candidature interne du parti est en cours d’examen. Les résultats de ces examens et consultations feront l’objet d’un communiqué ultérieurement », a déclaré le 2ème vice-président du PDES. À en croire le vice-président, ce bureau fantoche, avec Mohamed Dibassy à sa tête, a réussi en l’espace d’une semaine, l’exploit de poser successivement ‘’trois actes d’indignité’’ dont la 1ere, a été la diffusion par l’ORTM des images-silhouettes d’une dizaine de pseudo-congressistes avec le député Elias Goro comme le porte-parole, le second acte, la tenue d’une conférence de presse à la Maison de la presse par Mohamed Dibassy mettant côte à côte deux photos géantes du président ATT et du président IBK postées avec la mention « Le PDES soutient la candidature du président Ibrahim Boubacar Kéïta». Et le 3eme, a été « l’annonce à l’ORTM et les images postées sur les réseaux sociaux par le président du RPM, Dr. Boukary Tréta, disant avoir reçu une délégation du PDES conduite par son président Mohamed Dibassy. Et d’avoir noté avec satisfaction la volonté affirmée de ce parti de soutenir la candidature d’Ibrahim Boubacar Kéïta. » Le Comité Directeur National du PDES va saisir la justice pour interdire à tous les imposteurs, marchands d’illusions, l’usage des noms, signes, sigles et logos du parti à des fins inavouées, contraires aux orientations légitimes de son 2ème congrès. Cheickna Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here