Insertion et réinsertion des migrants de retour et des candidats potentiels au départ : 72 Projets pour 2207 personnes

14
La cérémonie du lancement officiel des activités des projets d’insertion et de réinsertion financés sur le Budget spécial d’investissement (BSI 2018) a eu lieu, le 5 juin dernier. C’était sous la présidence du Ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, Dr Abdramane Sylla. C’est une opération qui concerne l’opérationnalisation de 72 projets pour 2207 personnes qui sont essentiellement des migrants de retour et des candidats potentiels à la migration. La présente cérémonie demeure un maillon de la chaine des actions de lutte contre la migration irrégulière à travers l’accompagnement des migrants de retour et des candidats potentiels à la migration régulière. Les projets dont le lancement fait objet de la présente rencontre, selon le Ministre Sylla, ont été financés à 100% par l’État malien à travers le Budget Spécial d’Investissement de l’Etat de 2018 et permettront l’insertion ou la réintégration de 2207 personnes à travers 72 projets. Avec ce fonds de réinsertion spéciale mis en place depuis 3 ans maintenant, notre ambition, explique le Ministre Sylla, est non seulement de donner l’espoir à la jeunesse, mais également de réduire les conséquences dramatiques de la migration irrégulière. La mise en place de ce fonds, selon toujours le Ministre Sylla, constitue encore l’un des engagements forts de l’État sur la question migratoire et spécifiquement sur la réintégration des migrants de retour. Les activités qui sont financées dans le cadre de ce fonds portent sur des secteurs porteurs qui, en plus des emplois, peuvent permettre d’avoir des revenus substantiels pour les bénéficiaires. Pour la réinsertion des migrants de retour et des candidats potentiels à la migration irrégulière, le Gouvernement a mis en place de nombreux dispositifs au sein des départements sectoriels tels que l’Agriculture, l’Emploi et la Formation Professionnelle, l’Élevage et la Pêche ou du Tourisme. Également, il est allé à la mobilisation des ressources au niveau international auprès des pays partenaires et amis. D’importantes initiatives sont en cours dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action conjoint de La Valette sur la migration dont le Mali est l’un des pays prioritaires dans ce processus au regard de l’importance des dynamiques migratoires d’une part et d’autre part des efforts accomplis par les autorités nationales. À cet effet, précise le Ministre, notre pays a bénéficié de 10 projets à caractère national qui touchent tous les aspects de la migration. «Nous sommes convaincus, rappelle le Ministre, que l’une des réponses adéquates de la migration irrégulière passe par la mise en œuvre de telles actions qui constituent des solutions durables. C’est pourquoi, nous lançons un appel pressant à tous les jeunes afin qu’ils renoncent à la migration irrégulière et de s’inscrire dans ces initiatives phares engagées par l’État et ses partenaires. Qu’ils s’approprient de ces mécanismes de financements qui existent et d’abandonner le projet migratoire qui conduit à l’impasse, au désarroi ou à la mort. Renoncer à la migration irrégulière, c’est avant tout, sauver des vies humaines. Nous travaillons tous les jours à faire du Mali l’Eldorado pour la jeunesse qu’est l’avenir de toute nation », a précisé le Ministre Sylla. Mohamed BELLEM : LE COMBAT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here