Message de condoléances du Président de la République SEM Ibrahim Boubacar Keita suite au décès du Pr. Ogobara Doumbo

5
C'est avec une profonde tristesse que j'ai appris le décès du Professeur Ogobara Doumbo ce samedi 09 juin 2018 en France. En lui, le Mali perd un de ses fils les plus illustres et le monde de la recherche voit s’éclipser une étoile promise à briller au firmament. Professeur de parasitologie-mycologie et chercheur à l’Université des Sciences, techniques et de technologie de Bamako, il était connu dans sa lutte acharnée contre le paludisme. Les résultats obtenus au sein du « Malaria research and training center » et des programmes antipaludiques lui ont valu une reconnaissance nationale et une notoriété internationale. Les prix reçus pour ses recherches sur le paludisme et les maladies tropicales sont amplement méritées, notamment le prix Christophe Mérieux (France) en 2007, le prix du Prince des Asturies (Espagne) en 2008, le prix de l'Alpha Omega Alpha Honor Medical Society (Etats-Unis) en 2008 et le prix international Inserm (France) en 2013. Depuis 2016, il est International Fellow de l'American Society of Tropical Medicine & Hygiene, membre de l'Académie Africaine des Sciences et médaillé de la Société de Pathologie Exotique de France. Comme les prix, les louanges qui ont accueilli sa riche production ne sont pas que dithyrambes, elles sonnaient justes, elles sonnaient vraies, elles sanctionnaient le mérite. En effet, Pr. Ogobara Doumbo est co-auteur de trois livres et de plus de 600 publications internationales. Profondément attaché à son pays, il a choisi d’y rester et d’y mener ses recherches. Pr. Ogobara Doumbo présidait le Conseil d'Université de Ségou, le Conseil d’Administration du Centre d’Infectiologie Charles Mérieux de Bamako. En mon nom personnel et en le nom de l'ensemble du peuple malien, j'adresse mes condoléances les plus attristées à la famille de l'illustre disparu. Qu'ALLAH SOUBAHANA WATALA lui ouvre les portes de Son paradis. Amen Ibrahim Boubacar Keita 9 JUIN 2018 Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here