Abdoul Jabar Traoré, pdt du mouvement ‘’AN TA YE MALI KO YE’’ « …nous devons aider le chef de l’Etat »

20
En présence d’une jeunesse fortement mobilisée, le mouvement de renaissance ‘’An Ta Ye Maliko Ye’’ a tenu mardi dans l’après à la Maison des jeunes de Bamako une conférence de presse pour dénoncer les actions de tentative de fragilisation du régime d’IBK enclenchées par l’opposition. Occasion donc pour lui d’inviter le peuple malien de rester derrière le président de la République. Selon le jeune président Traoré : « Dans le contexte actuel du Mali, nous devons aider le chef de l’Etat ». Autour de la table pour animer cette conférence de presse on pouvait noter aux côtés du président Jabar Traoré, la présence de Cheick Baba Kounta et de Sékou Diallo, respectivement vice-président membre du mouvement, ainsi que du président du mouvement Arc en Ciel, Ismaël Diallo. A sa prise de parole, le président du mouvement de renaissance ‘’An Ta Ye Maliko Ye’’ n’est pas allé par quatre chemins pour afficher la ferme volonté de son mouvement à barrer la route aux personnes de mauvaise volonté qui ne se sentiront à l’aise qu’après avoir mis le pays à feu et à sang. « Ils nous trouveront au travers de leur chemin » a-t-il déclaré. Selon le président de ‘’An Ta Ye Mali Ko Ye’’, ceux qui se déchirent aujourd’hui pour la conquête du pouvoir ne se préoccupent aucunement des populations encore moins du pays. C’est pourquoi, dit-il, ils sont prêts aujourd’hui à sacrifier la population innocente, à mettre le pays dans le chaos total pour fragiliser le régime et accéder au pouvoir. « Le Mouvement National de Renaissance An Ta Ye Mali Ko Ye, soucieux de ses objectifs dit non à ces pratiques apatrides et antidémocratiques » a déclaré Jabar Traoré, avant d’inviter la population et particulièrement la jeunesse malienne à se mobiliser pour sauver l’essentiel qu’est le Mali. Cela est possible, dit-il, si les Maliens acceptent de conjuguer leurs efforts afin d’aider le président sortant IBK à avoir un second mandat pour poursuivre la réalisation d’innombrables chantiers qu’il a entamé à travers le pays. « Dans le contexte actuel nous devons aider le chef de l’Etat » a-t-il estimé. Et d’ajouter, qu’IBK sache, qu’il n’est pas seul. A sa suite, Sekou Diallo a développé de façon convaincante les actions concrètes et salutaires posées sur le terrain par le gouvernement dirigé par Soumeylou Boubèye Maïga. Dans son raisonnement, le jeune Diallo a souligné la montée en puissance de l’armée malienne qui n’est plus sur la défensive mais plutôt à l’offensive ainsi que les visites du Premier ministre à Kidal et au centre du pays. Après lui, d’autres jeunes comme Bouba Fané du mouvement ‘’Mali Dambé’’ ainsi que le président du mouvement ‘’ARC-EN CIEL’’ ont pris la parole pour davantage expliquer aux jeunes les intentions réelles de l’opposition qui souhaitent déstabiliser le pays avant les élections. Par ailleurs, ces jeunes ont remercié et encouragé le président du mouvement AN TA YE MALI KO YE de poursuivre son combat citoyen pour une meilleure édification de la jeunesse malienne. A noter que le mouvement Nationale de Renaissance AN TA YE MALI KO YE est une plateforme regroupant en son sein plusieurs dizaines d’associations de jeunes et de femmes de la société civile reconnues d’utilité publique. Par Moïse Keïta Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here