Pour booster la participation électorale : Le CMDID met en œuvre un programme !

19
Le Centre Malien pour le Dialogue Inter-Partis et la Démocratie (CMDID) a procédé dans la matinée du lundi 04 juin à l’hôtel Azalaï Salam de Bamako au lancement officiel de son projet de sensibilisation et d’Education Citoyenne pour la participation électorale. L’évènement était coprésidé par le vice-président de la fondation CMDID, Younoussa Touré et le représentant du ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Aboubacar Ag Mohamed. A travers la mise en œuvre de ce projet, la fondation CMDID entend contribuer à promouvoir des élections pacifiques, le dialogue, le recours aux voies démocratiques et républicaines. De même que, le respect des règles du jeu électoral afin d’augmenter le taux de participation. Dans son mot d’introduction, Younoussa Touré fera d’abord un rappel de la crise politico-sécuritaire qui a frappé le Mali depuis quelques années. Cette crise, dit-il, a entrainé non seulement la fragilisation de la vie économique et politique, mais encore un effritement du tissu social. Selon lui, l’effritement du tissu social est la résultante des comportements inciviques dus à l’instrumentalisation des particularismes ethniques, les violations des droits humains, des libertés publiques ainsi que bien d’autres actions qui menacent la paix sociale. « Face à ces menaces existentielles, notre pays doit aller irrémédiablement vers un véritable changement de comportements pour favoriser l’émergence d’un nouveau type de citoyen responsable qui participe activement à la consolidation de la démocratie, à la restauration du tissu socioéconomique et à la préservation de la paix et de la stabilité sociale » a-t-il déclaré, tout en soulignant que c’est à ce défi que répond le projet « Sensibilisation et d’Education citoyenne pour la participation Electorale ». Entrant dans le contenu du projet, il dira qu’il intervient à un moment où la bonne organisation et la transparence des élections sont au centre des préoccupations de la classe politique et de tous les acteurs maliens du processus. En plus, il soutiendra que ce projet vise à sensibiliser les populations des circonscriptions électorales de Kayes, Mopti, Bougouni, Koutiala, San et Niono sur le processus électoral et sur leur rôle en tant qu’électeurs afin de leur permettre d’y participer de manière pacifique et responsable. Selon lui, pour opérer un choix judicieux de leurs dirigeants, les citoyens doivent être bien outillés pour comprendre les enjeux des élections pour la nation et pour eux-mêmes. « Le but de ce projet est justement de mettre ces outils à leurs dispositions afin de susciter leur engagement et d’éclairer leur choix » a laissé entendre le vice-président Touré. Avant de terminer son intervention, Younoussa Touré, a souligné que l’atteinte des objectifs du projet est véritablement conditionnée, à ce que les jeunes et les femmes s’en approprient ses valeurs. A sa suite, Aboubacar Ag Mohamed dira que le projet du CMDID à une importance particulière au moment où notre pays organise l’élection présidentielle. Cependant, il affirmera que la participation des citoyens est un élément important de la vitalité de la démocratie. « C’est pourquoi, nous devons insister sur la participation active des citoyens aux élections » a-t-il déclaré. Et, d’en préciser que le ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation a élaboré un plan de communication électorale qui met l’accent sur la sensibilisation des électeurs, les retraits des cartes d’électeur biométriques, la formation des journalistes sur la loi électorale modifiée. De même, M. Ag Mohamed a précisé que le ministère a tenu des rencontres avec les partis politiques, les partenaires techniques et financiers et les organisations de la société civile. Par Mariam SISSOKO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here