29 juillet 2018 : Aliou Boubacar Diallo prédit la défaite d’IBK

20
Investi candidat le week-end dernier par la plateforme Ensemble pour le renouveau du Mali, Aliou Boubacar Diallo a profité de la cérémonie de signature de la charte de cette nouvelle plateforme pour exprimer son optimisme quant à la défaite du président IBK à l’issue de la présidentielle du 29 juillet. “Le temps du véritable changement est arrivé. L’alternance est à portée de main”, a-t-il clamé devant les militants et sympathisants d’une vingtaine de partis politiques et d’une trentaine d’associations formant la plateforme Ensemble pour le renouveau du Mali. Le désormais porte-étendard de la plateforme Ensemble pour le renouveau du Mali et non moins candidat de l’ADP/Maliba à l’élection présidentielle du 29 juillet ne cache plus son optimisme quant à la défaite du président IBK à l’issue des élections présidentielles à venir. Cet optimisme, Aliou Boubacar Diallo puisque c’est de lui qu’il s’agit, l’a partagé avec les militants et sympathisants de la plateforme Ensemble pour le renouveau du Mali. C’était dimanche au siège de l’ADP/Maliba à la faveur de la cérémonie de signature de cette nouvelle plateforme composée de plusieurs partis politiques et d’associations qui ont décidé de se mettre ensemble pour lui assurer la victoire à la présidentielle. “Je tiens à remercier l’ensemble des signataires de la plateforme Ensemble pour le renouveau du Mali. J’appelle mes compatriotes et l’ensemble des acteurs sociopolitiques à nous rejoindre. Le temps du véritable changement est arrivé. L’alternance est à portée de main”, a assuré Aliou Boubacar Diallo. Et de rappeler certaines de ses qualités propres. “J’ai l’habitude des grands défis, et je n’ai jamais échoué à les relever”, a encore partagé le candidat Diallo. Et le président Diallo de profiter pour faire des mises en garde contre l’organisation d’élection bâclée. “Nous sommes pressés d’aller aux élections. Si nous dénonçons l’incompétence du régime actuel avec autant d’énergie, c’est surtout parce que depuis son installation au pouvoir, le régime IBK n’a jamais organisé des élections convenables”, a-t-il insisté. Dans la même lancée, le candidat de la plateforme Ensemble pour le renouveau du Mali s’est aussi prononcé sur l’incident de Kéniéba. Selon lui ce qui s’est passé à Kéniéba prouve que le gouvernement n’est plus capable de sécuriser le processus électoral. “Par un communiqué laconique du ministère en charge des élections, les Maliens ont appris avec effroi que des centaines de milliers de cartes d’électeur ont été brûlées alors qu’elles étaient censées être sécurisées par les autorités locales. Dans ces conditions, comment peut-on faire confiance à un gouvernement aussi amateur ? Kéniéba sera-t-il ou non un cas de force majeure ? Comment les populations vont voter le 29 juillet prochain ?” s’interrogera Aliou Boubacar Diallo. Il a demandé des éclaircissements de la part des autorités par rapport à tous ceux qui risquent d’être privés du droit de vote. “Nous ne tolérons aucune mauvaise foi. Aucune excuse ne sera acceptée”, préviendra-t-il. Oumar B. Sidibé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here