Des débuts presque parfaits pour les Diables Rouges

13

Ce fut beaucoup plus dur que prévu, mais les Diables Rouges se sont quand même largement imposés face au Panama (3-0). Tous les buts ont été inscrits en seconde période, après un éclair de génie de Dries Mertens juste après le repos, puis un doublé de Romelu Lukaku sur un service fabuleux de De Bruyne puis sur une contre-attaque initiée par Hazard. Certes, tout ne fut pas parfait, loin de là. Mais les hommes de Roberto Martinez débutent leur tournoi de la meilleure des manières. Contrairement à d’autres équipes.

Le match

Une mi-temps stressante, une autre beaucoup plus tranquille. Durant les 45 premières minutes, les Diables Rouges ont tenté de bousculer le bloc très bas du Panama, positionné en 4-1-4-1. S’ils ont réussi à se créer des occasions, le dernier geste a souvent fait défaut. Et au plus les minutes passaient, au plus les Panaméens ont pris confiance. A la pause, tout le monde s’est dit que le match n’avait pas tourné comme on l’espérait. C’est un éclair de génie de Dries Mertens qui a permis de débloquer cette rencontre. Sur un ballon renvoyé par la défense, le joueur de Naples a envoyé une volée exceptionnelle, qui a terminé au fond des filets. Le plus dur était fait pour les Belges, qui ont ensuite pu profiter des espaces offerts par l’adverse pour être plus consistants. Et surtout, creuser l’écart, via un doublé de Romelu Lukaku. D’abord sur un service cinq étoiles de Kevin De Bruyne, ensuite sur un contre-attaque bien menée par Eden Hazard. 3-0, le tarif est lourd. Et les Belges débutent idéalement cette Coupe du Monde. On ne va pas s’en plaindre!

L’homme du match

Comme au Brésil il y a quatre ans, lorsqu’il avait inscrit le but victorieux contre l’Algérie, c’est Dries Mertens qui a libéré les Diables dans cette rencontre face au Panama. Certes, Lukaku a inscrit un doublé mais que serait-il advenu s’il n’avait pas débloqué la situation? Sur un deuxième ballon, le petit ailier de Naples, les cheveux teints en blond pour l’occasion, a réussi une reprise de volée exceptionnelle qui n’a laissé aucune chance au portier panaméen. Un geste de classe comme il en a déjà réussi beaucoup en Serie A. Longtemps réduit à un rôle de joker de luxe en équipe nationale, Dries Mertens est devenu un pion incontournable sur l’échiquier de Martinez. Très actif, remuant, passeur, l’ailier de Naples a réalisé une prestation aboutie. De bon augure pour la suite.

Le moment marquant

L’arrêt de Courtois à 1-0 Dans la foulée du but marqué par Dries Mertens, les Diables Rouges ont bien failli retomber sur terre. Murillo a été tout près d’égaliser en profitant de l’absence incompréhensible de Carrasco, ce qui a provoqué la colère de Jan Vertonghen, pour se présenter devant Thibaut Courtois. Heureusement, le gardien belge a sorti un très grand arrêt qui a permis aux Belges de garder leur avance. Un arrêt déterminant qui a permis de ne pas laisser le doute s’installer dans le camp belge. Et en plus, c’est bon pour la confiance du portier de Chelsea…

La statistique

En marquant deux buts, Romelu Lukaku est devenu le troisième joueur belge à inscrire deux buts dans un même match de Coupe du Monde. Les deux autres? Wilfried Van Moer contre le Salvador en 1970 et Marc Wilmots contre le Mexique en 98. En outre, l’attaquant de ManU a rejoint Diego Costa et Denis Cheryshev au classement des buteurs. Avec trois buts, seul l’intouchable Ronaldo a fait mieux… pour le moment.

La déclaration

“Quand tu arrives à la Coupe du Monde, tu ne penses qu’à jouer ce premier match. Et puis une fois sur le terrain, tu as l’impression de ne plus savoir courir. Ce n’est jamais évident de commencer un Mondial” Dries Mertens
Par 7sur7.be – 18/06/18 – 18h53

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here