Mali/Conseil des ministres : la légalisation du mariage religieux décidée

1
IBK en avait fait la promesse l’autre jour en affirmant qu’elle serait faite avant la fête. C’est chose faite depuis mercredi dernier. Sans classe mais avec sournoiserie. En effet en 1996, alors député (de l’opposition), Me Mountaga Tall en avait fait la proposition, voyant que c’était sociologiquement inéluctable, donc politiquement inévitable, il avait demandé de légaliser les mariages célébrés par les ministres des cultes (imams et autres). Il avait été combattu sans merci. Notamment par IBK alors tout puissant Premier ministre. Le même IBK, à présent président de la République sortant aux abois, est prêt à tout pour se faire réélire. Il offre donc, spontanément et sans que personne en fasse la demande, sur un plateau d’or ce qu’il avait refusé hier. Aujourd’hui, il veut capter les voix des électeurs dit musulmans (96 % du réservoir électoral). IBK donne tout de suite ce qu’il avait refusé hier sans jamais mentionner ce passé et sans dire que Me Tall avait eu raison. Qu’il avait eu tort d’avoir vu avant les autres mais que le temps avait fini par lui donner raison. Il est grand temps que les gens soient capables de reconnaître le mérite, de reconnaître qu’ils avaient eu tort et surtout, surtout, qu’ils soient capables de grands gestes de prince. Par exemple, IBK pouvait très bien dire : Me Tall avait eu raison. On va légaliser le mariage religieux. Pour ce faire on va introduire un projet de loi à l’Assemblée nationale. Cette va s’appeler “Loi Mountaga Tall” pour rendre à César ce qui est à César. Je rêve d’un Mali où on sera capable de ce genre de grand geste de seigneur qui unit le peuple au-delà des divergences. Amadou Tall Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here