Nouvelle preuve de vie de l’humanitaire française et la religieuse colombienne enlevées au Mali

6
Le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans a diffusé une nouvelle vidéo montrant l’humanitaire française Sophie Pétronin, enlevée en décembre 2016 à Gao et la religieuse colombienne Gloria Cecilia Narvaez Argoti, enlevée à Karangasso, le 7 février 2017. Les deux otages qui semblent très malades et affaiblies lancent un appel à négocier avec leurs ravisseurs à l’endroit du gouvernement français et du Pape. Canal Plus Transformation et Emergence Cette vidéo est la 4e du genre diffusée par le JNIM à travers sa production dénommée AL-Ezza. C’est par contre la 3e vidéo montrant les deux otages. Durant sept minutes, on voit dans cet enregistrement l’humanitaire française, Sophie Pétronin s'adressant à son fils Sébastien, dont elle écoute avec un téléphone portable une interview radio enregistrée, au gouvernement français puis au Président Emmanuel Macron. L’otage d’indiquer par la suite que la date d’enregistrement de cette vidéo dénommée « SOS 2 » est le 7 juin 2018. L’otage française est déjà apparu dans deux autres vidéos du groupe terroriste dont l’une remonte à début mars dernier dans laquelle on la voyait allongée sur un lit avec une perfusion et des médicaments filmés de près. Le tout dans un fond sonore où l’on entendait des battements de cœur et la voix du président français Emmanuel Macron qui répète en boucle : « Je vous protégerai ». S’y ajoute une autre vidéo diffusée le 1er juillet 2017 soit la veille de l’arrivée du président Emmanuel Macron à Bamako où il devait prendre part aux travaux d’un sommet des Chefs d’Etat du G5 Sahel. A la fin de l'enregistrement apparaît la religieuse colombienne, Gloria Cecilia Narvaez Argoti, enlevée en février 2017 à Karangasso, dans la région de Sikasso. Elle s’adresse en français au pape François à qui elle demande de l’aide afin qu’elle retrouve la liberté. Rappelons que la police colombienne, en charge de l’enquête, a annoncé le 12 janvier, que le Saint-Siège assurera une médiation pour obtenir sa libération. Avant d’exprimer des inquiétudes quant à l’état de santé de la religieuse qui souffrirait de « problèmes à une jambe et à un rein ». Rappelons que la Sœur Gloria Cecilia Narvaez Argoti est déjà apparue dans une vidéo diffusée le lundi 29 janvier dernier dans laquelle elle sollicitait l’aide du pape. A l’instar de l’humanitaire Sophie Pétronin, elle apparaissait également dans la vidéo du 1er juillet 2017. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here