Election présidentielle du 29 juillet 2018: La CENI informe sur ses missions dans l’organisation des élections

3
La Commission électorale nationale indépendante (CENI) en collaboration avec l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a organisé, les 19 et 20 juin 2018, un séminaire international de formation à l’intention de l’ensemble des acteurs sur le thème : « Le rôle et la place de la CENI dans l’organisation des élections au Mali». La rencontre qui avait pour objectif de permettre aux membres de la CENI d’échanger avec les autres acteurs nationaux et internationaux du processus électoral et de renforcer leurs capacités dans le but de bien accomplir leurs missions. La cérémonie était présidée par le représentant du Premier ministre, Tièna Coulibaly et non moins ministre des Forces armées et Anciens combattants, en présence du président de la CENI du Mali, Amadou Ba, du représentant de l’OIF, Saïdou Alpha Kane. Deux jours durant, les participants venus du district de Bamako, de l’intérieur et de l’extérieur se sont penchés sur les différentes thématiques concernant le rôle et la place de la CENI dans le cadre de l’organisation des élections dans notre pays. A l’issue des travaux, le séminaire a formulé plusieurs recommandations pour la CENI et pour le département de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Il s’agit pour la CENI notamment de renforcer les capacités de ses démembrements, de restituer les résultats du présent séminaire au niveau local, de jouer pleinement son rôle de suivi et de supervision avec une bonne participation de la société civile, de rendre disponible les TDR relatifs aux élections générales, de se mettre d’accord avec le gouvernement dans l’élaboration des outilles électoraux notamment le guide pour les agents électoraux, de renforcer l’encadrement des observateurs nationaux et internationaux à travers la disponibilité d’un guide élaboré à cet effet, de renforcer la collaboration avec la Délégation générale aux élections (DGE), la Haute autorité de communication (HAC), le Comité l’égale accès aux médias d’Etat et la Cour Constitutionnelle. Concernant le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le séminaire recommande entre autres d’expliquer la tenue dans l’élaboration des documents électoraux, d’approfondir la réflexion par rapport à la création d’un organe digne des questions d’élections, de créer un cadre de concertation entre les différentes structures de gestion des élections. Rappelons qu’une meilleure gestion des processus électoraux par les organes de gestion des élections accroît la crédibilité et l’acceptation des résultats. Elle permet également de réduire les risques de violence et contribue à instaurer et à consolider la démocratie en Afrique. Après analyse de la situation politique et des organes chargés de l’organisation et de la gestion des élections en République du Mali, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) occupe un rôle central dans le processus électoral. Moussa Dagnoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here