Processus électoral au Mali : La CENI renforce la capacité de ses membres

12
Renforcer la capacité des membres de la CENI dans le cadre de la supervision du processus électoral afin qu’ils puissent bien accomplir leur mission, tel est l’objectif du séminaire international lancé le mardi 19 juin dernier à l’hôtel Radisson. Placée sous le thème” le rôle et a place de la CENI dans l’organisation des élections générales au Mali”, l’ouverture des travaux de la rencontre a été présidée par le ministre de la Défense, Tiena Coulibaly, représentant le Premier ministre. Il avait à ses côtés, le président de la CENI, Amadou Ba, le représentant du secrétaire général de l’OIF, Saidou Kane. Ont participé a ces journées de formation les représentants de la CENI, venus de Bamako et de l’intérieur du pays. Ainsi durant les deux jours de la formation, les participants ont eu à se familiariser avec plusieurs thématiques liées à l’organisation des élections. Il s’agit notamment de : le cadre juridique de la supervision et de la suivi de la CENI; le rôle de la commission électorale en tant qu’organe d’organisation et de suivi du processus électoral : l’exemple de la CENI du Sénégal; l’observation électorale et la crédibilité des élections ; quel type d’interaction entre la CENI et les autres acteurs du processus électoral (rôle delà CENI, du MATD, de la DGE et de la Cour constitutionnelle) ; la bonne organisation des élections, facteur de consolidation de la démocratie et de la prévention des conflits électoraux. Le gouvernement conscient de la nécessité de l’organisation d’un scrutin crédible, apaisé et accepté est solidement engagé à tout mettre en oeuvre pour la réussir. C’est pourquoi le ministre de la Défense, Tienan Coulibaly a, au nom du Premier ministre rappelé l’engagement du gouvernement d’organiser des élections sécurisées et acceptés de tous. De son côté, le représentant du secrétaire général de l’OIF a salué l’initiative. Selon Saidou Kane, la tenue de cette session de formation vise a renforcer la capacité des acteurs du processus électoral afin d’acquérir des connaissances sur les bonnes pratiques de l’organisation des élections. Et le représentant de Michael Jean de rappeler que l’OIF est très attachée à la ténue d’élections libres, fiables et transparentes conformément à la formule de la Déclaration de Bamako. Mohamed Naman Keita

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here