Réseau Aga Khan de développement : Un nouveau service pour le bien-être des maliens

18
Pour informer l’opinion nationale et internationale sur les activités que le Réseau développe au Mali, les responsables en charge de la coordination desdites activités ont organisé la semaine dernière, une rupture collective du jeûne avec quelques médias privés de la place. Cette rencontre avec les journalistes a regroupé le Représentant diplomatique du Réseau Aga Khan SEM. Ferid Nandjee, assisté des responsables des coordinations par lesquelles des activités sont mises en œuvre. Il s’agit de : la Fondation Aga Khan (AKF) ; l’Agence Aga Khan de la microfinance (AKAM) ; le Trust Aga Khan pour la culture (AKTC) et le Fonds Aga Khan pour le développement économique. Auparavant, le Réseau Aga Khan, à travers son agence de microfinance, a lancé un nouveau service avec Orange Money. Appelé « Singa Ni Mara ». Ce produit, première offre digitale d’épargne et de crédit en Afrique de l’Ouest, permettra de toucher plusieurs personnes étant chez elles. Aussitôt lancé, il couvrira bientôt tout le pays. Ainsi, toute personne à l’âge de 18 ans ou plus, ayant un compte Orange Money et muni d’une pièce d’identité valide, pourra souscrire à ce service auprès des agents, d’Orange Money en remplissant un formulaire. Pour y accéder, il suffit de composer le #144#44#, pour commencer à épargner immédiatement. L’épargne se fait à partir de 100 FCFA rémunérés à 3,5%. Chose qui permettra au client d’obtenir un crédit jusqu’à 50 000 F CFA pour 30 jours, à un taux de 2%. Aux dires du responsable en charge de la microfinance du Réseau, ce service permettra aux utilisateurs de sécuriser et faire fructifier leurs fonds. Egalement, il permettra de pouvoir faire face à des imprévus. Pour Ferid Nandjee, cette rupture collective du jeûne vient magnifier ce mois béni de Ramadan, qui symbolise le partage, le pardon et surtout des prières de bénédictions pour avoir la grâce de Dieu. Aussi, elle rentre dans le cadre de la célébration du jubilé de diamant de Son Altesse l’Aga Khan. Celui-ci marque les 60 dernières années consacrées au service du développement humain. Le Représentant diplomatique a également fait cas des différentes agences du Réseau Aga Khan. La Fondation met en place des projets de développement social, d’éducation, de santé, de développement rural et société civile. L’agence de la microfinance dont les guichets et points de services portent la dénomination « Première Agence de Microfinance (PAMF)», gère les différents points d’opération. Par l’entremise Trust Aga Khan pour la culture, le Parc national du Mali (botanique et zoologique) a été restauré. Les grandes mosquées de Djenné et Komoguel de Mopti et celle de Djingareyber à Tombouctou ont été réhabilitées. Le Fonds Aga Khan pour développement économique, évoluant sous l’égide de sa filiale « Industrial Promotion Services (IPS) est présent dans l’unité industrielle d’emballage EmbalMali. Très heureux de l’audace, de la diversité et surtout de la diversité qui ont toujours caractérisé la presse malien, le Représentant diplomatique l’a invitée à s’investir plus à faire la promotion des valeurs maliennes dotées de pluralisme. Diakalia M Dembélé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here