Assurance maladie universelle : le Mali franchit le pas

22
Le gouvernement malien a adopté ce mercredi 20 juin le projet de loi instituant le Régime d’assurance maladie universelle. Après plusieurs années de concertation, l’opérationnalisation du régime est attendue avant la fin de l’année en cours, avec comme objectif ultime, la mise en place de la Couverture maladie universelle. Le Mali vient de franchir une étape décisive dans la mise en place de la couverture maladie universelle, après l'adoption, lors du conseil des ministres du mercredi 20 juin, du projet de loi portant institution du Régime d'assurance maladie universelle (RAMU). Selon les explications du gouvernement, «l'institution du régime d'assurance maladie universelle vise à défragmenter les dispositifs de couverture du risque maladie existants en vue d'offrir à l'ensemble de la population malienne un régime d'assurance maladie unique qui couvrira toutes les catégories sociales par des mécanismes plus adaptés». La mise en place du RAMU intervient en effet à la suite de l'évaluation de la mise en place, depuis plusieurs années, de l'assurance maladie obligatoire (AMO), auquel s'ajoutent le régime d'assurance médicale, ainsi que les mutuelles de santé qui ont permis, selon les statistiques officielles, de couvrir environ 2,2 millions de personnes sur un peu plus de 18 millions, soit 12% de la population totale. Selon les estimations des autorités, «cette couverture reste faible en raison de la fragmentation des mécanismes et de la disparité des services couverts». C'est dans le sens d'élargir la couverture que depuis 2015, le pays a engagé des concertations et des benchmarking pour la mise en place du RAMU, un nouveau régime fondé sur le principe de la solidarité, de la contribution, de la mutualisation des ressources et des risques et du tiers payant qui donne droit à la prise en charge directe des frais de soins curatifs, préventifs et de réhabilitation médicalement requis par l'état de santé ou par la maternité des bénéficiaires. «L'institution du régime d'assurance maladie universelle participe de l'atteinte des objectifs de développement durable de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) en matière de couverture sanitaire», poursuit le communiqué du gouvernement publié à l'issue du Conseil qui ajoute également qu'il contribuera également au plan d'action d'urgence sociale du président Ibrahim Boubacar Keita ( IBK), ainsi qu'aux autres programmes sous-jacents de développement et de sécurité sociale. Play Video Vers une couverture maladie universelle Afin de garantir la réussite du processus, le gouvernement s'est attelé depuis trois ans à en définir les modalités. C'est ainsi que d'après les grandes lignes du projet, les autorités ont décidé dans un premier temps d'instaurer un régime qui met l'accent sur l'organisation et la promotion de la demande, tout en veillant à ce que l'offre de services puisse aussi remplir les conditions de qualité et de réactivité requises. D'après toujours le projet de loi qui sera bientôt soumis au Parlement pour adoption avant sa mise en œuvre effective, le RAMU s'appuiera sur trois mécanismes complémentaires : l'AMO ; le Régime d'assistance médicale (RAMED) ; et les mutuelles de santé. Ces mécanismes seront par ailleurs et par la suite complétés par d'autres régimes spécifiques de gratuité octroyés à certaines couches socioprofessionnelles. Avec cette réforme, le Mali franchira donc bientôt le cap de la mise en place du RAMU, un enjeu majeur pour le pays et surtout pour le gouvernement au regard de certaines difficultés déjà constatées dans le cadre de l'AMO et des autres régimes de couverture maladie au profit de la population, surtout vulnérable. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here