Point de presse du gouvernement : Lumière sur plusieurs chantiers importants

1
Le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Porte-parole du gouvernement, Amadou Koita a animé, mercredi au siège du Centre d’information gouvernementale du Mali, la traditionnelle conférence de presse hebdomadaire après le Conseil des ministres pour faire le point des grandes décisions prises. Il était accompagné pour l’occasion du ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré. Dans son intervention, le ministre de l’Economie numérique et de la Communication a informé que le Conseil a adopté le projet relatif au marché d’installation de la télévision numérique dans notre pays. A ce propos, il a rappelé que l’Union internationale des télécommunications (UIT) a adopté en 2006 un accord régional par lequel tous ses Etats membres devaient obligatoirement démarrer le passage de la télévision analogique à la télévision numérique. «C’est ainsi que le gouvernement a entamé une série de réformes parmi lesquelles il y a la séparation des fonctions d’édition et de diffusion avec la création de la Société malienne de transmission et diffusion (SMTD)», a expliqué Arouna Modibo Touré, ajoutant que cette société prendra dorénavant en charge la mise en œuvre de ce plan de numérisation de la télévision. En outre, le ministre Touré a rappelé que pour assurer, de manière harmonieuse ce transfert, notre pays a mis en place, depuis 2011, un comité national de transfert de la radiodiffusion analogique à la diffusion numérique. Par la suite, a-t-il ajouté, une feuille de route a été élaborée ainsi qu’une stratégie adoptée par le Conseil des ministres en 2014. Pour le chef du département en charge de l’Economie numérique, la transition analogique à la transition numérique offre des perspectives indéniables pour notre pays. « Car, elle s’inscrit dans plusieurs domaines notamment ceux de la technologie, de l’économie sociale et de la culture et apporte des avantages énormes pour le bénéfice de la population», a-t-il dit. Et d’ajouter que ce projet permettra d’avoir un peu plus de chaines disponibles comme par exemple 20 chaines de télévision pour une seule fréquence alors qu’aujourd’hui, avec la télévision analogique pour une fréquence, il faut une seule chaine de télévision. Quant au ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Porte-parole du gouvernement, il a rappelé que le Conseil des ministres a adopté un projet de loi initié par le ministre de la Justice, portant acquisition de la nationalité malienne par voie de naturalisation. Ce projet, selon lui, concerne 11 personnes de nationalités libanaise, française, guinéenne et nigérienne. Amadou Koita a expliqué que les enquêtes ont prouvé que ces personnes qui ont sollicité notre nationalité, ont épousé les us et coutumes de notre société. D’où, pour lui, l’acceptation du Conseil de leur accorder la nationalité malienne. Le ministre Koita a également signalé que la réunion hebdomadaire des ministres a adopté un projet présenté par le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire portant institution du régime d’assurance maladie universelle. Il a rappelé que les régimes qui régissent l’assurance maladie dans notre pays sont notamment l’Assurance maladie obligatoire (AMO) et le régime d’assistance médicale. «Ces deux régimes ne couvrent que 12% de la population malienne et les 88% dont 70% sont de la population rurale, n’en bénéficient point», a-t-il dit. Le ministre a assuré que cette initiative, permettra surtout à ce que toutes les catégories sociales puissent bénéficier de la couverture sanitaire, toute chose qui facilitera la prise en charge des soins curatifs et préventifs. « Donc, ce projet va permettre à tous les Maliens et à toutes les Maliennes de bénéficier de l’assurance maladie pour pouvoir se soigner à un coût acceptable», a-t-il promis. De plus, le ministre porte-parole du gouvernement, a soutenu que le Conseil a adopté quatre projets de loi initiés par le ministre du Travail et de la Fonction publique, notamment le projet de loi fixant le taux d’indemnité et de prime accordées aux personnels du Secrétariat général du gouvernement, le projet fixant les avantages aux personnels du Centre national pour la coordination du mécanisme national d’alerte précoce et de réponse aux risques sécuritaires. S’y ajoutent le projet de loi fixant le taux mensuel de prime alloué au personnel de la direction générale du Budget, de la direction nationale de la Planification et de la direction nationale du Contrôle financier et le projet de loi fixant les avantages accordés aux personnels de la Commission nationale des droits de l’Homme. Le ministre a aussi annoncé que le Conseil a adopté un projet de loi présenté par la ministre de l’Elevage et de la Pêche fixant la modalité d’application de la loi déterminant les principes et les conditions de gestion de la pêche et de l’aquaculture. Bembablin DOUMBIA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here