Mondial 2018 : L’Afrique mal partie !

13
L’Afrique dans l’histoire du mondial de football, c’est quelques matches d’éclats, une seule fois en quart et c’est tout. En Russie 2018, le continent risque de faire un tour et s’en aller. En deux journées du premier tour, deux représentants sont tombés. Pour être plus clair : marocains et égyptiens plient bagages, non sans avoir à jouer le dernier match de groupe pour la formalité. Tous deux matchs, deux défaites et des scores étriqués qui démontrent que la différence avec les adversaires se font sur le fil. Il reste encore à nos équipes africaines de se parfaire pour tenir la dragée haute aux représentants des autres continents. Le Nigéria a plié l’échine lors de sa première sortie et devrait batailler dur dans un groupe om l’Argentine entend rester maitre. C’est la même chose pour la Tunisie tombée contre l’Angleterre et qui aura besoin de miracle. D’où viendra l’éclair pour illuminer la forêt russe obscure pour l’Afrique ? Ou du moins quel animal de notre jungle résistera longtemps dans ces arènes du Caucase aux forces inégalées ? Parions : le Sénégal ! Pus qu’un pari, la preuve est l : une belle victoire d’entrée sur la Pologne de Lewandowski. Cela donne une bouffée d’air venue des tropiques et jusque dans les poumons de l’Afrique équatoriale et partout om l’on vibre pour les cinq représentants. Avec un Mohamed Salah diminué coté égyptien et des Lions de l’Atlas tous, joueurs et encadrement novices au mondial, les deux grands entraient en jeu avec des incertitudes que le seul football ne peut dissiper. Et pourtant elles nous promettaient des étincelles après une phase éliminatoire continentale de feu. Lions de la Teranga, Aigles de Carthage et Super Eagle nous invitent à un jeu de voyance : lequel sera rescapé du premier tour ? Oui parlons au singulier car ce sera un miracle de voir plus d’un au prochain tour. L’Afrique est mal partie d’entrée, et le jeu produit ne permet aucun enthousiasme et les individualités ne répondent pas à l’appel. Seul bémol à ce niveau : les observateurs reconnaissent que le jeu est dans l’ensemble pauvre à ce mondial russe. Alors que la riche Russie a tout fait pour faire de ce mondial en rendez-vous riche en tout ! Ibrahim MAIGA Source: LE TEMPS DU SAHEL

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here