Harouna Sankaré face a la presse : «Je suis candidat pour briguer la magistrature suprême et non pour soutenir quelqu’un au second tour…»

0
Candidat à l’élection présidentielle de 2018, Harouna Sankaré vient de dévoiler les grands axes de son projet de société. Il a également rassuré que l’objet de sa candidature est de conquérir Koulouba au mois de juillet prochain. C’était au cours d’une conférence de presse, tenue le samedi dernier, à la Maison de la Presse. Elle était animée par le candidat indépendant du mouvement Harouna 2018, Harouna Sankaré, entouré des membres de son mouvement. Concernant les motivations de sa candidature à l’élection présidentielle de 2018, Harouna Sankaré a déclaré que la situation actuelle du pays doit interpeller tout bon citoyen pour mettre fin à cette crise multidimensionnelle. Selon lui, les expériences acquises à la tête de la mairie de Ouenkoro lui ont permis de connaître les différentes préoccupations des Maliens. À travers cette candidature, le plus jeune candidat à l’élection présidentielle veut aider son pays à sortir de la crise. Le candidat indépendant a profité de la rencontre avec les journalistes pour apporter des éclaircissements concernant un possible lien entre sa candidature et la majorité présidentielle. M. Sankaré a été on ne peut plus clair : «je n’ai aucun rapport ni avec le président de la République, ni avec la majorité présidentielle. Je ne suis pas également le candidat des religieux. Je suis candidat, j’assure et je compte briguer la magistrature suprême. Je ne suis pas candidat pour soutenir quelqu’un au second tour, mais pour conquérir le pouvoir…». Concernant son projet de société, le candidat a laissé entendre qu’une fois élu, il mettra en place un gouvernement d’union nationale de 15 membres dont la mission sera de libérer le pays. Harouna Sankaré compte réunir tous les anciens chefs d’Etat du Mali et les autres Maliens pour rétablir une paix durable. Il a aussi promis un seul mandat de 5 ans non renouvelable, et d’impliquer le peuple dans la gestion du pays. M. Sankaré compte faire de la lutte contre la corruption et la transparence son cheval de bataille. Une place de choix sera accordée à la sécurité avec le renforcement des capacités et des logistiques de l’armée malienne. Abdrahamane Diamoutène

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here