Le candidat indépendant, Mohamed Ali Bathly après le dépôt de sa candidature à la présidentielle du 29 juillet : « Tout a été fait pour asphyxier financièrement les candidats opposés à IBK »

3
Le candidat indépendant, Mohamed Ali Bathily, soutenu par les Associations pour le Mali (APM) dont il est le président et le mouvement « Faso y i Wélé », a déposé candidature à la Cour constitutionnelle hier, lundi 25 juin 2018. A la suite de cet évènement historique dans sa vie politique, il a tenu un point de presse au siège des APM. « Je vous confirme, ce jour 25 juin 2018, officiellement avoir déposé ma candidature à la présidentielle du Mali muni de l’ensemble de mes parrainages ainsi que des 25 millions de caution exigés ; tout ceci sous contrôle officiel d’un huissier de justice », a-t-il déclaré lors du point de presse qu’il a tenu après le dépôt de sa candidature. Pour lui, sa candidature est la victoire de la démocratie malienne sur toutes les pratiques malsaines qui humilient notre pays. Le candidat indépendant dénonce avec virulence les méthodes machiavéliques du régime en place pour le bloquer au sujet des parrainages. « Au niveau des parrainages, la consigne a été donnée de ne parrainer que le seul candidat Ibrahim Boubacar Keita », révèle-t-il. Or, dit-il, la loi instituant le parrainage est une loi qui est publique et impersonnelle. Ainsi, il a remercié ceux qui l’ont, par patriotisme, parrainé dans toutes les régions du Mali et le district de Bamako. Au-delà du parrainage, l’ancien ministre des Domaines de l’Etat et des affaires foncières accuse le régime IBK de violations des droits des opposants. « Tout a été fait pour asphyxier financièrement les candidats opposés à IBK », a-t-il laissé entendre. Aussi, se plaint-il : « En violation de toutes les lois, nos lignes sont sur écoute ; il nous est difficile même de téléphoner ». Aux dires du président des Associations pour le Mali (APM), sa candidature est celle de la société civile malienne et c’est à elle qu’il porte toute sa confiance. « Je continuerai à représenter les 70% de la société civile malienne », a-t-il déclaré. Il ajoute que c’est cette société civile qui a fait gagner le président IBK en 2013. Les grandes promesses de Mohamed Ali Bathly Selon lui, la corruption, le népotisme, l’impunité … seront bannis sous son ère. « Non ! Le mensonge et la corruption ne passeront plus au Mali. La démocratie ne sera pas bafouée par des pratiques dignes des rois d’antan », promet-il. Il invite tous ceux qui veulent un changement radical à rejoindre son camp car il est celui capable d’apporter la vraie alternance. Le candidat du mouvement « Faso y’i wélé » a, par ailleurs, invité les Maliens à aller retirer leur carte d’électeur qui, selon lui, est plus qu’un fusil. Bathily n’oublie pas le gaz du 02 juin dernier et tacle le Premier ministre : « Votre carte d’électeur est plus puissante que le gaz lacrymogène du Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga », dit-il à ses militants. Avant de terminer, le conférencier a précisé que sa victoire est certaine le 29 juillet. Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here